Un homme porteur du virus, censé être en isolement, arrêté dans un bus Egged
Rechercher

Un homme porteur du virus, censé être en isolement, arrêté dans un bus Egged

Sa famille a appelé la police pour les alerter du danger ; Selon la Douzième chaîne, l’homme se savait porteur du COVID-19, mais il a tout de même pris le bus 960 à Haïfa

Un Israélien suspecté d'avoir sciemment pris un bus pour Jérusalem après avoir été testé positif au COVID-19 est accompagné par des urgentistes du 
Magen David Adom du bus vers une ambulance le 5 avril 2020 (Capture d'écran : Douzième chaîne)
Un Israélien suspecté d'avoir sciemment pris un bus pour Jérusalem après avoir été testé positif au COVID-19 est accompagné par des urgentistes du Magen David Adom du bus vers une ambulance le 5 avril 2020 (Capture d'écran : Douzième chaîne)

La police a arrêté dimanche un homme infecté au coronavirus qui aurait sciemment enfreint la règle de quarantaine, alors qu’il était dans un bus public en direction de Jérusalem.

Selon la Douzième chaîne, l’homme se savait porteur du COVID-19, mais il a tout de même pris le bus 960 à Haïfa.

Sa famille a appelé la police pour les alerter du danger après qu’il a ignoré sa mise en quarantaine et a pris un bus en direction de Jérusalem, a rapporté la chaîne.

Il était revenu d’un séjour à l’étranger il y a 13 jours et, ce matin, il a été informé qu’il avait été testé positif au COVID-19.

On ne savait pas précisément s’il était en quarantaine à l’hôpital ou dans un établissement géré par l’Etat.

Les 34 autres passagers à bord du bus ont été envoyés en quarantaine après que le bus a été arrêté sur la route 1, a déclaré la police.

Des images vidéo montrent le suspect, un homme ultra-orthodoxe âgé d’une trentaine d’années et originaire de l’implantation de Beitar Illit, emmené vers une ambulance par des urgentistes de Magen David Adom portant une tenue de protection médicale. Il serait connu des services sociaux de son implantation.

Si les informations sont exactes, et qu’il a sciemment mis en danger la santé publique, il risque jusqu’à sept ans de prison, a déclaré la Douzième chaîne.

La policière Sigal Bar-Tzvi a déclaré à la Douzième chaîne qu’il s’agit du troisième ou quatrième incident où une personne se sachant infectée a quitté un hôpital ou un établissement de mise en quarantaine, mettant ainsi en danger la santé publique. Elle a déclaré qu’il y avait eu un autre incident dans le nord où un patient avait emprunté les transports publics.

Bar-Tzi a ajouté que le chauffeur du bus de la ligne 960 avait écopé d’une amende de 5 000 shekels (1 273 euros) parce qu’il avait dépassé la limite autorisée en transportant plus de 25 passagers dans le bus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...