Un imam anti-sioniste pour la prière d’ouverture de la Chambre des représentants
Rechercher

Un imam anti-sioniste pour la prière d’ouverture de la Chambre des représentants

Pour le républicain Lee Zeldin, qui est juif, inviter Omar Suleiman, qui compare les soldats israéliens aux nazis et qualifie les Sionistes "d'ennemis de Dieu" est une grave erreur

Omar Suleiman prononce une prière d'ouverture pour une session de la Chambre des représentants des États-Unis, le 9 mai 2019. (Capture d'écran : YouTube via JTA)
Omar Suleiman prononce une prière d'ouverture pour une session de la Chambre des représentants des États-Unis, le 9 mai 2019. (Capture d'écran : YouTube via JTA)

WASHINGTON (JTA) – Un imam qui souhaite la fin du sionisme, a appelé à une troisième Intifada et a comparé Israël à l’Allemagne nazie a prononcé la prière d’ouverture pour une session de la Chambre des représentants américaine jeudi dernier.

Omar Suleiman, fondateur et président de l’Institut Yaqeen de Dallas, une organisation qui se décrit comme une ressource sur l’islam, a évoqué dans son discours d’ouverture les attaques récentes contre des lieux de culte – dont des synagogues aux États-Unis.

« Ne nous laissons pas décourager par la haine qui a coûté la vie à des fidèles innocents dans le monde entier, mais nous sommes encouragés par l’amour qui les a rassemblés pour se souvenir de vous et nous a rassemblés pour nous souvenir d’eux », a dit M. Suleiman dans une courte prière après avoir été présenté par Nancy Pelosi, une démocrate de Californie.

Suleiman a un long dossier de déclarations incendiaires sur les réseaux sociaux concernant Israël, compilées il y a deux ans par Petra Marquardt-Bigman, une chercheuse, et affichées sur le site du journal juif Algemeiner. Il a souhaité à plusieurs reprises une troisième Intifada palestinienne, ou soulèvement violent, comparant les soldats israéliens aux nazis, et a souhaité la fin du sionisme, en qualifiant les sionistes « d’ennemis de Dieu ». Il est un partisan du mouvement de boycott d’Israël.

Le bureau de Pelosi n’a pas répondu aux multiples demandes de commentaires avant la publication de cet article.

Le représentant républicain de New York, Lee Zeldin, qui est juif, a déclaré dans un communiqué que d’inviter Suleiman à prononcer la prière d’ouverture était une « très mauvaise décision ». La députée de Suleiman, la représentante démocrate Eddie Bernice Johnson du Texas, l’aurait invité à prononcer la prière.

Suleiman en 2016 a été sur les lieux d’une fusillade contre la police, au cours de laquelle cinq policiers ont été tués. Une semaine plus tard, lors d’un office commémoratif, il a prononcé une prière sur une scène avec les deux sénateurs républicains du Texas, Ted Cruz et John Cornyn, Barack Obama, alors président, et George W. Bush, ancien président.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...