Un jeune ultra-orthodoxe arrêté pour une attaque contre un soldat à Jérusalem
Rechercher

Un jeune ultra-orthodoxe arrêté pour une attaque contre un soldat à Jérusalem

La police a procédé à une deuxième arrestation après que la voiture d'un militaire a été prise pour cible par des jets de pierres, la semaine dernière

Des soldats israéliens montent la garde à un arrêt d'autobus dans le quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim à Jérusalem le 19 octobre 2015 (Crédit photo: Yonatan Sindel / Flash90)
Des soldats israéliens montent la garde à un arrêt d'autobus dans le quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim à Jérusalem le 19 octobre 2015 (Crédit photo: Yonatan Sindel / Flash90)

Un adolescent a été arrêté, soupçonné d’avoir agressé un soldat et son père, la semaine dernière, dans un quartier ultra-orthodoxe de Jérusalem, a dit la police mercredi.

C’est la seconde arrestation survenue après cet incident. Un premier suspect a été placé en détention il y a deux jours.

Le militaire a été secouru par des agents, le 21 mai, après qu’il a pénétré dans le quartier majoritairement ultra-orthodoxe de Jérusalem de Mea Shearim et que sa voiture a essuyé des jets de pierres et d’ordures de la part de plusieurs douzaines d’extrémistes, a expliqué la police.

Lui son père sont parvenus à s’échapper avec des blessures mineures.

Le deuxième jeune qui a été arrêté a tenté de s’échapper à travers le fenêtre de son appartement lorsque la police est venue le chercher, ont fait savoir les forces de l’ordre.

Les deux hommes devraient être présentés mercredi devant un tribunal.

Affrontement entre policiers israéliens et Juifs ultra-orthodoxes pendant une opération d’arrestation d’attaquants de soldats ultra-orthodoxes dans le quartier Mea Shearim de Jérusalem, le 4 juin 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Certains membres de la communauté ultra-orthodoxe sont violemment opposés au service militaire et à l’armée en général.

Au fil des années, il y a eu de fréquentes manifestations de la part des Juifs ultra-orthodoxes contre le service militaire. Il y a également eu des cas de harcèlement et d’agression de soldats dans des quartiers ultra-orthodoxes à Beit Shemesh et à Jérusalem.

Au mois de janvier, un ultra-orthodoxe avait été arrêté, soupçonné de faire partie d’un groupe qui avait jeté des pierres sur une voiture conduite par un soldat dans la municipalité de Beit Shemesh, causant un accident. Le soldat de 21 ans traversait le quartier de Ramat Beit Shemesh de la ville lorsqu’un groupe avait commencé à jeter des pierres et des sacs d’ordures sur son véhicule. Le militaire avait alors perdu le contrôle et était entré dans un lampadaire.

Au mois de juin dernier, le fils soldat d’un membre de la Knesset d’était fait agresser dans le quartier de Mea Shearim, dans la capitale.

Judah Ari Gross et Stuart Winer ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...