Un magicien israélien bat un record du Guinness
Rechercher

Un magicien israélien bat un record du Guinness

Israel Cagliostro a enseigné à 1 576 écoliers de Haïfa un tour de cartes qui traite de la paix

Le prestidigitateur israélien Cagliostro a établi un record du monde Guinness en enseignant un tour de cartes à 1 576 enfants dans une école de Haïfa, le 1er juin 2015. (Photo: autorisation de Beit Hagefen)
Le prestidigitateur israélien Cagliostro a établi un record du monde Guinness en enseignant un tour de cartes à 1 576 enfants dans une école de Haïfa, le 1er juin 2015. (Photo: autorisation de Beit Hagefen)

Le prestidigitateur israélien Israel Cagliostro a battu le record du monde du Guinness de la plus grande leçon de magie en enseignant lundi un tour de cartes à un groupe de 1 576 écoliers de Haïfa.

Cagliostro a battu le record précédent, détenu depuis 2012 par son homologue écossais Kevin McMahon. Mais, record mis à part, le but était de promouvoir la paix et la coexistence en Israël.

La leçon magistrale, surnommée « La magie de Haïfa pour la paix » a rassemblé des élèves juifs, chrétiens et musulmans de tout Haïfa pour une journée de plaisir et d’interaction interculturelle.

Elle a été organisée par la municipalité de Haïfa et Beit Hagefen, un centre culturel arabo-juif.

Bien sûr, tout le monde sait que la paix ne peut être réalisée par un simple coup de baguette magique. Toutefois, le magicien a déclaré au Times of Israel qu’il était heureux de faire quelque chose qui pourrait au moins apporter un petit changement dans la vie de certains des jeunes d’Israël.

« C’était vraiment intéressant, et le fait que la magie était au service de la paix a rendue ce moment plus spécial encore. Je crois que la paix est entre nos mains, j’ai vraiment senti qu’elle était à portée de main », a confié Shira, 10 ans, de l’école Hofit à Haïfa.

Bien que Shira ait parlé au figuré, la paix était littéralement dans les mains des enfants, car ils détenaient chacun un paquet spécial de huit cartes. Sur chaque carte était imprimé un mot représentant un concept avec lequel un processus de paix pourrait commencer : l’honneur, la convivialité, le dialogue, l’écoute, l’espoir, la tolérance, la considération et la fraternité.

Cagliostro à chaque « magicien » de demander à quelqu’un d’autre de choisir la carte avec le mot le plus important pour avancer vers la paix.

La personne remet la carte dans le paquet sans que le magicien ne regarde. Puis le magicien introduit une petite baguette de bois à l’intérieur des trous qui avaient été poinçonnés en haut des cartes. Après qu’une formule spéciale ait été prononcée, la carte que la personne avait choisie s’élevait mystérieusement du lot.

« Enseigner un tel truc à tant de gens est vraiment compliqué », a dit Cagliostro.

« Ce n’est pas tous les jours que vous arrivez à battre un record du du Guinness. C’était une chose vraiment difficile à faire, obtenir qu’autant de gens d’autant d’écoles travaillent ensemble et battent le record », a reconnu Hadar, 11 ans.

Cagliostro avait établi le record de la plus grande leçon de magie en août 2012, avec 644 étudiants. Deux mois plus tard, Kevin McMahon l’avait battu, avec 1 063 étudiants.

« Ce record est important pour moi. Je suis un Israélien et je suis un combattant. Je voulais le récupérer. »

Chapeau monsieur le Magicien !

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...