Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Un maire chilien fustigé pour avoir dit qu’être juif était un « concept suprémaciste »

Daniel Jadue, un ancien candidat à la présidence d'origine palestinienne, a également déclaré qu'il était "contradictoire" d'être à la fois juif et de gauche

Daniel Jadue en 2015. (Crédit : Wikimedia commons)
Daniel Jadue en 2015. (Crédit : Wikimedia commons)

JTA – Le maire d’une commune chilienne est sous le feu des critiques pour avoir qualifié la religion juive de « suprémaciste » et l’avoir comparée au nazisme.

Daniel Jadue, le maire de Recoleta, situé à l’extérieur de la capitale Santiago, a tenu ces propos la semaine dernière alors qu’il participait à un événement consacré au livre du journaliste chilien Pablo Jofré Leal, « Zionism : The Ideology That Exterminates » (Le sionisme : l’idéologie qui extermine). Ses propos ont été enregistrés sur une vidéo qu’il a partagée sur X, anciennement Twitter, mardi.

« Le fait d’être juif repose sur un concept qui renvoie à la conception suprémaciste de l’appartenance à un peuple élu, donc si vous faites partie d’un peuple élu, cela signifie que vous ne croyez pas en l’égalité de tous les êtres humains par-dessus tout, n’est-ce pas ? » a-t-il affirmé. « Nous nous trouvons donc face à une idéologie qui, à mon avis, est la chose la plus nazie que j’ai vue dans ma vie. »

Jadue, d’origine palestinienne, politicien marxiste et communiste autoproclamé, a également déclaré qu’il était « contradictoire » d’être à la fois juif et de gauche, tout en assurant avoir « beaucoup d’amis » qui étaient des juifs de gauche.

Dans un article d’opinion paru dans une publication locale, Carmen Hertz, politicienne du parti communiste chilien et avocate spécialisée dans les droits de l’homme, et Miguel Lawner, architecte de renom ayant travaillé pour le gouvernement de gauche de l’Unité populaire de Salvador Allende jusqu’à l’assassinat de ce dernier en 1973 suivi du coup d’État d’Augusto Pinochet, ont critiqué les propos de Jadue et qualifié « d’inconcevable » l’incompatibilité entre judaïsme et idéologie de gauche. Les auteurs, tous deux d’origine juive, lui ont demandé de s’excuser pour ses propos.

« Vous comprendrez qu’il est paradoxal, extraordinairement contradictoire et exaspérant pour nous d’entendre les propos de notre camarade Daniel Jadue, qui affirme qu’il considère contradictoire de pouvoir être juif et d’avoir des idées de gauche », ont écrit Hertz et Lawner.

Ils ont également souligné que Jadue avait récemment signé une déclaration signée par des Chiliens d’origine palestinienne et juive condamnant la guerre à Gaza. (Le Chili abrite la plus grande communauté palestinienne en dehors du Moyen-Orient).

« Je respecte Carmen et Miguel, mais ils ont tort », a répondu Jadue dans une publication sur X. « Lors de la présentation du livre, j’ai évoqué le type de discussion que j’ai eu avec des amis juifs de gauche. L’allusion aux nazis ne s’adresse pas à eux mais à l’idéologie que le livre analyse. »

Daniel Jadue (Crédit : Capture d’écran/YouTube)

Il a ajouté : « Je regrette cette polémique mensongère et je n’accepte pas d’être annulé par un média de droite, largement relayé, alors que des milliers d’innocents continuent d’être assassinés par Israël dans le cadre de son occupation génocidaire ! ».

Jadue a été accusé d’avoir tenu des propos antisémites dans le passé. En 2021, sa page dans l’album de fin d’année du lycée a été révélée, sur laquelle ses camarades de classe ont écrit que le meilleur cadeau qu’ils pouvaient lui faire était « un juif à prendre pour cible ». Dans d’autres remarques figurant sur la page, Jadue est décrit comme un « antisémite » destiné à devenir « chef de l’OLP [Organisation de libération de la Palestine], pour « nettoyer la ville des Juifs ». Il a également qualifié la communauté juive du pays de « communauté sioniste » et a déclaré : « Je m’entends très bien avec les Juifs… J’ai juste quelques problèmes avec les sionistes ».

Réagissant à l’affaire de l’album de fin d’année et à la demande de la Chambre des députés chilienne de l’époque qui lui demandait de réfuter les allégations d’antisémitisme, Jadue a publié « Get Serious » (Soyez sérieux) sur Twitter et a dépeint la controverse comme une distraction organisée par des politiciens de droite.

Mardi, Jadue a établi un parallèle entre Israël et l’Allemagne nazie, en publiant un clip dans lequel quelqu’un arrache une affiche d’Adolf Hitler pour révéler le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à sa place, en train de faire le salut nazi. Le texte accompagnant la publication disait : « Plus jamais ça ! »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.