Un maire des environs de Jérusalem soupçonné de corruption et de délits sexuels
Rechercher

Un maire des environs de Jérusalem soupçonné de corruption et de délits sexuels

L'homme, dont l'identité n'a pas été révélée, a été interrogé dans les locaux de l'Unité du Lahav 433 de la police israélienne ; peu de détails sont disponibles pour le moment

Le siège de Lahav 433, l'unité anti-corruption de la police israélienne, à Lod. Illustration. (Crédit : Flash90)
Le siège de Lahav 433, l'unité anti-corruption de la police israélienne, à Lod. Illustration. (Crédit : Flash90)

Le maire d’une localité des environs de Jérusalem est soupçonné de délits sexuels et de corruption.

La police israélienne a fait savoir dans un communiqué qu’un « responsable publiquement élu » était interrogé dans les locaux de l’unité anti-fraude Lahav 433 en raison d’accusations liées à « sa moralité et à son intégrité », sans donner de détails supplémentaires.

Des informations parues dans les médias ont indiqué que l’homme avait été emmené dans les bureaux de l’unité du Lahav 433 après la perquisition de son domicile qui a eu lieu dans la matinée de mercredi.

Les médias ont ajouté que les principales accusations portaient sur des faits de corruption et qu’une partie relativement modeste de l’enquête se concentrait sur des délits sexuels présumés.

Ces derniers jours, l’attention publique s’est largement portée sur des accusations d’abus sexuels lancées par des femmes, des jeunes filles, des hommes et des jeunes garçons à l’encontre de Yehuda Meshi-Zahav, fondateur et président de longue date de l’organisation ZAKA. Meshi-Zahav, de son côté, clame son innocence.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...