Un militant LREM du Rhône-Alpes accusé d’antisémitisme
Rechercher

Un militant LREM du Rhône-Alpes accusé d’antisémitisme

L'animateur du comité LREM de Mions a posté sur son compte Facebook une photo comparant le maire de la ville, Claude Cohen, au rat du film "Ratatouille"

La photo partagée par Sylvain Husson, animateur du comité LREM de Mions, sur Facebook. (Crédit : Facebook)
La photo partagée par Sylvain Husson, animateur du comité LREM de Mions, sur Facebook. (Crédit : Facebook)

Claude Cohen a été réélu maire Les Républicains de Mions, dans la métropole de Lyon en région Auvergne-Rhône-Alpes, au second tour des élections municipales le 28 juin dernier.

En réaction à cette réélection, un individu, Sylvain Husson, animateur du comité LREM de Mions, a posté sur sa page Facebook intitulée « Mions Résistance » une photo d’une peluche de rat, comparant le maire à l’animal, ont rapporté les médias LyonMag et Libération.

Les Républicains du Rhône ont réagi en écrivant que la page de l’individu rappelait « les pires slogans antisémites et les heures les plus sombres de notre histoire. Ces propos dont les relents antisémites ne font aucun doute, nous les condamnons avec la plus grande force et nous apportons tout notre soutien à Claude Cohen ainsi qu’à ses proches et ses élus ».

Alexandre Vincendet, président des Républicains du Rhône, a lui appelé « les responsables politiques et les grands partis républicains de la Métropole à condamner ces évènements avec force et à la justice à se saisir de ces faits afin de faire fermer ce compte Facebook et d’en condamner les auteurs ».

« C’est odieux. On peut se cacher derrière l’humour ou la caricature mais c’est inacceptable. Quand on compare quelqu’un de confession juive à un rat, il n’y a pas besoin de faire de longues études pour savoir vers quoi on renvoie. C’est ignoble », a-t-il ajouté auprès de Libération.

Le député LREM du Rhône, Jean-Luc Fugit a, sur Facebook, lui aussi réclamé de son parti qu’il « observe la plus grande fermeté vis-à-vis des actes et propos racistes et antisémites, qui n’auront jamais leur place dans notre République ».

En réponse, Sylvain Husson a écrit sur sa page que son image n’était pas antisémite, et a ajouté (propos reproduits tels quels) : « Enfin concernant MR COHEN s’offusquer de ce voir comparer à ratatouille (et pas rat) c’est bien Risible quand on insulte en public les habitants de Mions ( je vous l’ai bien mis dans le cul) avec bras d’honneurs et un doigt venant du premier magistrat de mions, cela me, semble honteux… Et plus grave que de mettre ratatouille en photo.. »

« [Le caractère antisémite] ne m’a même pas effleuré l’esprit », a-t-il ajouté auprès de Libération. « C’est le rat de ‘Ratatouille’. Une ratatouille, c’est bon, et en politique, c’est quand on mélange tout, comme l’a fait M. Cohen. Ça a été une bonne ratatouille pour lui. »

L’homme a également évoqué auprès du journal sa grand-mère juive déportée et disparue dans la Shoah.

« Je ne m’amuserais pas à me moquer de ma grand-mère… Et mes meilleurs amis sont musulmans, juifs, Français… Je suis marié à une étrangère », a-t-il tenté de se justifier.

Alors que Claude Cohen a songé à porter plainte, Husson a déclaré : « Eh bien, j’ai contacté un avocat de confession juive, très célèbre. C’est celui qui a défendu Nordahl Lelandais ! [Alain Jakubowicz]. C’est dommage, je voulais contacter l’avocat qui est devenu ministre… »

Morgan Griffond, référent départemental de LREM, a affirmé que la commission des conflits du parti avait été saisie de l’affaire en vue d’une sanction contre Sylvain Husson.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...