Rechercher

Un Palestinien de 27 ans a été tué par Tsahal près de Hébron – AP

Dans une vidéo de la scène, on peut voir des soldats arrêter un suspect palestinien - identifié par un groupe de prisonniers comme étant Majdi Abu Yousef

Photo d'illustration : Des soldats israéliens se préparent pendant des affrontements avec des Palestiniens dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, le 12 mai 2021. (Crédit : Wissam Hashlamoun/Flash90)
Photo d'illustration : Des soldats israéliens se préparent pendant des affrontements avec des Palestiniens dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, le 12 mai 2021. (Crédit : Wissam Hashlamoun/Flash90)

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne a indiqué jeudi qu’un Palestinien de 27 ans a été tué par balle par Tsahal à Halhul, près de Hébron en Cisjordanie.

Selon l’armée israélienne, les combats ont éclaté alors que les troupes effectuaient un raid sur une entreprise de Halhul soupçonnée de financer le groupe terroriste Hamas. Quelque 1,1 million de shekels ont été confisqués au cours de l’opération et les portes du commerce ont été soudées, a indiqué l’armée.

« Une émeute a éclaté au cours de laquelle des dizaines de Palestiniens ont jeté des pierres, des engins explosifs et des cocktails Molotov sur les troupes israéliennes, qui ont utilisé des moyens anti-émeutes et des coups de feu. Des blessés ont été identifiés », a déclaré l’armée israélienne.

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne a identifié le Palestinien décédé comme étant Mahmoud Fayez Abu Ayhor. Le Hamas a salué Abu Ayhor comme un « martyr héroïque », mais n’a pas revendiqué son appartenance au groupe terroriste.

Selon les autorités sanitaires palestiniennes, trois autres Palestiniens ont été transportés d’urgence à l’hôpital Al-Ahli à Hébron après avoir été touchés par des tirs à balles réelles. Deux autres ont été blessés par des balles en caoutchouc, selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne.

Dans une vidéo de la scène, on peut voir des soldats arrêter un suspect palestinien – identifié par un groupe de prisonniers comme étant Majdi Abu Yousef – à Halhul.

 

L’armée israélienne a déclaré que certains Palestiniens avaient été arrêtés au cours du raid, mais qu’ils avaient tous été relâchés par la suite.

Neuf personnes soupçonnées de terrorisme ont été arrêtées lors d’opérations distinctes menées jeudi à l’aube, a indiqué l’armée.

Selon l’Autorité palestinienne, 62 Palestiniens ont été tués par Tsahal en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le début de l’année. De nombreux Palestiniens ont été abattus par les soldats alors qu’ils commettaient des attentats terroristes tandis que d’autres se sont engagés dans des échanges de coups de feu violents avec les soldats. D’autres encore – comme la journaliste d’Al-Jazeera, Shireen Abu Akleh — étaient des civils.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...