Un soldat israélien filmé posant son genou sur le cou d’un activiste palestinien
Rechercher

Un soldat israélien filmé posant son genou sur le cou d’un activiste palestinien

Khairi Hannoun, 65 ans et instigateur de plusieurs émeutes, dit qu'il a poussé le soldat qui pointait son fusil sur d'autres manifestants, provoquant une bagarre

Des soldats israéliens arrêtent un manifestant palestinien lors d'une manifestation contre l'expansion des implantations israéliennes dans le village de Choufa, au sud-est de Tulkarm en Cisjordanie occupée, le 1er septembre 2020. (Photo de JAAFAR ASHTIYEH/AFP)
Des soldats israéliens arrêtent un manifestant palestinien lors d'une manifestation contre l'expansion des implantations israéliennes dans le village de Choufa, au sud-est de Tulkarm en Cisjordanie occupée, le 1er septembre 2020. (Photo de JAAFAR ASHTIYEH/AFP)

Un soldat israélien a été filmé alors qu’il arrêtait violemment un manifestant palestinien, mettant son genou sur le cou de l’homme pendant une manifestation en Cisjordanie mardi. Le Palestinien a établi une comparaison avec le cas de George Floyd aux États-Unis.

Khairi Hannoun, 65 ans, a déclaré à l’agence de presse officielle de l’Autorité palestinienne Wafa qu’il protestait contre les tentatives des résidents des implantations israéliens d’exproprier des terres près du village palestinien de Shufa, à l’extérieur de Tulkarem, lorsqu’il a été saisi par un soldat, qui a placé son genou sur son cou. L’armée israélienne a nié les méfaits, mais a déclaré que l’incident serait réexaminé dans les prochains jours.

Dans une vidéo tournée depuis la scène, on voit Hannoun debout les bras tendus devant les soldats lorsqu’un officier l’attrape soudainement et le met à terre.

Le soldat et Hannoun, qui tient un drapeau palestinien, se battent pendant quelques instants alors que d’autres soldats pointent leurs fusils sur les photographes de presse rassemblés et leur crient de reculer.

Le soldat finit par pousser Hannoun en position couchée sur le sol et on le voit placer son genou sur le cou de Hannoun pendant une minute tout en lui passant les menottes.

الاحتلال يعتدي بوحشية على فلسطيني خلال وقفة احتجاج ضد الاستيطان في طولكرم

الاحتلال يعتدي بوحشية على الناشط خيري حنون خلال وقفة احتجاجية في طولكرم

פורסם על ידי ‏وكالة وفا – WAFA News Agency‏ ב- יום שלישי, 1 בספטמבר 2020

« Ce que le soldat de l’occupation m’a fait est le comble de la criminalité… il ne se souciait pas de mon âge avancé, il a pressé de toutes ses forces sa jambe sur ma tête et mon cou », a déclaré Hannoun à Wafa.

Alors que Hannoun a dit à Wafa qu’il avait protesté pacifiquement, cet ancien prisonnier sécuritaire et père de cinq enfants du village d’Anabta a déclaré à l’Associated Press que la bagarre avait commencé lorsqu’il avait poussé un soldat qui avait pointé son fusil sur les manifestants.

« Les soldats israéliens m’ont frappé fort et l’un d’entre eux a pressé son genou contre mon cou pendant quelques minutes », a-t-il déclaré. « Je suis resté immobile pour éviter la pression sur mon cou, mais les gens m’ont tiré. »

Hannoun a affirmé souffrir de contusions mais pas de blessures graves.

Khairi Hannoun face à un policier israélien lors d’une manifestation contre l’expansion des colonies israéliennes dans le village de Shufa en Cisjordanie, mardi 1er septembre 2020 (AP/Majdi Mohammed)

L’armée israélienne a déclaré que Hannoun, un militant du ‘Comité populaire pour la résistance au mur et aux colonies’, était « bien connu comme un instigateur central et un participant à de nombreuses violations de l’ordre public en Judée et en Samarie ».

Le Comité populaire est responsable de plusieurs manifestations en Cisjordanie, dont une manifestation hebdomadaire à Kufr Quddum, qui se termine régulièrement par des affrontements violents entre les émeutiers et les soldats israéliens.

Des soldats israéliens détiennent le Palestinien Khairi Hannoun lors d’une manifestation contre l’expansion des implantations israéliennes dans le village de Shufa en Cisjordanie, le mardi 1er septembre 2020 (AP/Majdi Mohammed)

« [Hannoun] a poussé le commandant de la force à plusieurs reprises pour tenter de créer une provocation. Le commandant a fait preuve de retenue et a été forcé d’arrêter le suspect après qu’il ait continué à attaquer les forces et à violer l’ordre… après son arrestation, le suspect a reçu un traitement médical », a déclaré Tsahal dans un communiqué. Tsahal a déclaré que les vidéos étaient « sélectives et partielles, et ne montraient pas la violation de l’ordre et la violence ayant précédé l’arrestation ».

Un porte-parole a déclaré que l’incident sera néanmoins examiné par les commandants des soldats dans les prochains jours.

L’image du genou de l’officier sur le cou de Hannoun a rapidement fait le tour des médias sociaux palestiniens, beaucoup comparant l’incident au meurtre de George Floyd, un Noir non armé qui est mort après qu’un policier de Minneapolis lui a écrasé le cou pendant plus de neuf minutes lors d’une arrestation.

La mort de Floyd a donné lieu à des manifestations de masse contre le racisme anti-Noirs aux États-Unis et dans le monde entier, y compris en Israël.

Hannoun a également fait cette comparaison dans une interview avec les médias palestiniens.

« J’ai essayé de résister [au soldat], mais en un instant j’ai senti que la terre tournait, et je me suis immédiatement souvenu de ce qui s’est passé avec l’Américain George Floyd, qui a été tué de la même manière par un méchant policier américain », a déclaré Hannoun.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...