Rechercher

Un suspect inculpé pour avoir menacé une députée du Meretz sur les réseaux sociaux

La police a arrêté un résident de Petah Tikva un jour après que la Garde de la Knesset a porté plainte pour des menaces de mort faites en ligne contre la députée Gaby Lasky

La députée du Meretz, Gaby Lasky, assistant à une réunion du Comité des dispositions à la Knesset, le 21 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
La députée du Meretz, Gaby Lasky, assistant à une réunion du Comité des dispositions à la Knesset, le 21 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La police a arrêté jeudi un homme soupçonné d’avoir proféré des menaces en ligne à l’encontre de la députée du Meretz, Gaby Lasky.

Le suspect a été identifié comme un résident de 32 ans de la ville de Petah Tikva. Il devait comparaître devant un tribunal pour une audience de mise en détention provisoire.

L’inculpation a eu lieu un jour après que Gaby Lasky a déclaré avoir été informée par la garde de la Knesset qu’elle avait déposé une plainte auprès de la police pour des menaces de mort proférées à son encontre sur les réseaux sociaux. La police a déclaré avoir ouvert une enquête « intensive et rapide » après avoir reçu la plainte.

« Pendant des années, l’incitation à la haine contre la gauche a été tolérée sans recevoir de réponse adéquate – jusqu’à la prochaine catastrophe », a tweeté mercredi la législatrice de gauche.

« Ce n’est pas la première fois que je suis menacée en raison de mon combat pour mettre fin à l’occupation », a ajouté Lasky, avocate spécialisée dans les droits de l’homme, en référence au contrôle militaire israélien en Cisjordanie. « Ne vous méprenez pas – je n’arrêterai pas mon juste combat pour la paix et la fin de l’occupation ».

Mercredi, la police a ouvert une enquête sur un résident du nord d’Israël soupçonné d’avoir menacé d’assassiner le Premier ministre, Yair Lapid. La semaine dernière, le site d’information Walla a révélé que l’épouse du Premier ministre, Lihi Lapid, a reçu des courriels souhaitaient notamment à la famille Lapid de connaître une mort violente, se réjouissant à la perspective que l’un de ses membres se retrouve en phase terminale de cancer.

Le prédécesseur de Lapid, le Premier ministre par alternance Naftali Bennett, et sa famille avaient reçu des menaces de mort quand il était à son poste, tout comme d’autres ministres de leur gouvernement. Le leader de l’opposition Benjamin Netanyahu a également fait l’objet de menaces lorsqu’il était Premier ministre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...