Israël en guerre - Jour 148

Rechercher

Un tribunal turc ordonne l’arrestation de 15 hommes suspectés de liens avec le Mossad

Les suspects sont accusés d’avoir espionné des ressortissants étrangers résidant en Turquie pour le compte de l’agence de renseignement, selon l’agence de presse officielle Anadolu

Des images de l'arrestation d'espions présumés du Mossad, diffusée le 2 janvier 2024. (Crédit : Capture d'écran X via l'organisation nationale de renseignement turque MIT)
Des images de l'arrestation d'espions présumés du Mossad, diffusée le 2 janvier 2024. (Crédit : Capture d'écran X via l'organisation nationale de renseignement turque MIT)

Un tribunal turc a ordonné vendredi l’arrestation formelle de 15 personnes et l’expulsion de huit autres soupçonnées d’être liées à l’agence de renseignement du Mossad et de cibler les Palestiniens vivant en Turquie, selon la chaîne de télévision publique TRT Haber.

Les autorités turques ont arrêté 34 personnes en début de semaine après avoir mis en garde Israël contre de « graves conséquences » s’il tentait de traquer des membres du groupe terroriste palestinien du Hamas vivant en dehors des Territoires palestiniens, et notamment en Turquie.

Le reportage de TRT Haber ne fournit aucun détail sur ce que le tribunal a décidé pour les 11 personnes restantes qui étaient initialement détenues.

Pour le président turc, qui n’est pas parvenu à jouer un rôle de médiateur entre les Israéliens et la branche palestinienne des Frères musulmans, Israël est un « Etat terroriste » et le Hamas, un « groupe de moudjahidines [libérateurs] ».

A LIRE : Malgré ses positions pro-Hamas, la Turquie commerce toujours vivement avec Israël

Dans la foulée de la sanglante attaque du 7 octobre contre Israël, le président turc avait toutefois discrètement prié des cadres politiques de ce mouvement islamiste qui vivent en Turquie de quitter le territoire.

Dans le cadre de l’enquête menée par l’agence de renseignement MIT et le bureau du procureur d’Istanbul chargé de la lutte contre le terrorisme, la police a effectué des descentes dans huit provinces afin d’arrêter les suspects.

Depuis le début du conflit entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas début octobre, le président turc a multiplié les invectives à l’égard d’Israël.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage plus de 240 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza. Israël a réagi en lançant une opération militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer tous les otages.

Les membres de la police spéciale turque sécurisant le secteur jouxtant le ministère de l’Intérieur suite à un attentat à la bombe à Ankara, en Turquie, le 1er octobre 2023. (Crédit : Adem Altan/AFP)

Erdogan, qui avait ouvert en 2022 une nouvelle ère dans les relations avec Israël après une décennie de brouille, a estimé mercredi qu’il n’existait « aucune différence » entre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et Adolf Hitler.

L’équipe du Times of Israel, l’AFP et Lazar Berman ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.