Une ancienne conseillère de Netanyahu avoue un abus de confiance
Rechercher

Une ancienne conseillère de Netanyahu avoue un abus de confiance

Perah Lerner a utilisé son poste pour promouvoir les intérêts de plusieurs clients de l’entreprise de relations publiques de son époux

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu entouré de son ancien chef de cabinet Ari Harow et de son ancienne conseillère parlementaire Perach Lerner, le 24 novembre 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu entouré de son ancien chef de cabinet Ari Harow et de son ancienne conseillère parlementaire Perach Lerner, le 24 novembre 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Perah Lerner, ancienne conseillère du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a avoué avoir fraudé et commis un abus de confiance dans le cadre d’un accord qui permettra aux procureurs de clôturer une enquête criminelle à son encontre.

Elle devra cependant faire face à des procédures disciplinaires, pendant lesquelles elle devra avouer une série de délits disciplinaires liés à son utilisation de son poste pour promouvoir les intérêts de plusieurs clients de l’entreprise de relations publiques de son époux.

Lerner devra démissionner de la fonction publique, selon un communiqué du ministère de la Justice, et en rester éloignée pendant cinq ans, éviter toute position publique pendant un an et payer une amende de 20 000 shekels.

Si elle brisait les conditions de cet accord, conclu par les avocats des deux parties, elle sera accusée et jugée par un tribunal pénal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...