Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Une célèbre TikTokeuse tuée par balle à Bagdad

"Om Fahad" était devenue célèbre dans un pays largement conservateur et patriarcal grâce à ses vidéos où elle apparaissait souvent en tenues moulantes, se trémoussant sur de la musique irakienne

Om Fahed,  célèbre influenceuse  irakienne de TikTok, au stade international de Bassorah lors d'un match de la Coupe du Golfe arabe de football, le 19 janvier 2023, abattue par un homme armé à moto devant son domicile de Baghad le 26 avril 2024. (Crédit :  Hussein Faleh/AFP)
Om Fahed, célèbre influenceuse irakienne de TikTok, au stade international de Bassorah lors d'un match de la Coupe du Golfe arabe de football, le 19 janvier 2023, abattue par un homme armé à moto devant son domicile de Baghad le 26 avril 2024. (Crédit : Hussein Faleh/AFP)

Une célèbre TikTokeuse irakienne, condamnée l’année dernière à de la prison pour des contenus jugés « indécents » sur les réseaux sociaux, a été tuée par balle vendredi soir à Bagdad alors qu’elle se trouvait en voiture, ont indiqué deux responsables de sécurité.

Suivie sur TikTok et Instagram par des dizaines de milliers d’internautes, « Om Fahad » s’est rendue célèbre dans un Irak largement conservateur et patriarcal pour ses vidéos dans lesquelles elle apparaît souvent dans des tenues moulantes, se trémoussant sur de la musique irakienne.

Vendredi soir, devant son domicile dans un quartier central de Bagdad, la jeune femme, qui était en voiture, a été tuée par balle par un assaillant inconnu en moto, ont indiqué à l’AFP deux responsables de la sécurité s’exprimant sous couvert de l’anonymat.

En février 2023, un tribunal correctionnel avait condamné en première instance « Om Fahad » à six mois de prison pour « la publication de plusieurs vidéos aux propos indécents et portant atteinte à la pudeur et aux mœurs publiques ».

Les autorités venaient alors de lancer un comité chargé de faire la chasse sur les réseaux sociaux aux « contenus décadents », allant « à l’encontre des moeurs et des traditions » de la société irakienne.

À cet effet, une plateforme avait été mise en place pour permettre aux internautes de signaler ces publications. Plusieurs stars des réseaux sociaux ont été condamnées à de la prison, ou contraintes de s’excuser pour les contenus mis en ligne, parfois de simples vidéos humoristiques ou au ton satirique.

Dans un Irak ravagé par des décennies de conflits, encore à ce jour gangréné par la prolifération des armes, les forces de sécurité ont lancé une campagne pour tenter de récupérer tout cet arsenal en circulation.

En 2018, l’influenceuse et mannequin Tara Farès a été tuée à Bagdad par plusieurs tirs alors qu’elle se trouvait dans sa Porsche blanche décapotable aux fauteuils rouges.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.