Une députée LREM revient sur ses propos qualifiant Israël de pays « autoritaire »
Rechercher

Une députée LREM revient sur ses propos qualifiant Israël de pays « autoritaire »

Dominique David avait affirmé qu'Israël avait bien réussi sa campagne de vaccination car le régime est "plutôt autoritaire" ; elle reconnait aujourd'hui sa maladresse

Dominique David, députée LREM de Gironde, sur le plateau de LCI, le 26 avril 2021. (Crédit : capture d’écran LCI)
Dominique David, députée LREM de Gironde, sur le plateau de LCI, le 26 avril 2021. (Crédit : capture d’écran LCI)

Dominique David, députée LREM de la première circonscription de Gironde, a estimé lundi midi sur le plateau de la chaine LCI qu’Israël avait rencontré le succès dans sa campagne de vaccination car le pays était « petit » et avait un « régime plutôt autoritaire ».

Immédiatement reprise par ses contradicteurs, elle explique avoir ensuite affirmé en plateau qu’Israël « est bien entendu une démocratie » – un propos coupé dans l’extrait de son intervention diffusé sur les réseaux sociaux, et non disponible en replay, l’émission « LCI Midi » n’étant diffusée qu’en direct.

Vivement critiquée par la suite sur Twitter, Dominique David, élue en 2017 et ancienne cadre supérieure, a depuis reconnu sa « maladresse », se disant « très sincèrement désolée » de la polémique.

Interrogée par le Times of Israël, elle est revenue sur son « raccourci malheureux » et explique l’avoir prononcé « sous pression », sur un « plateau tendu et très agité », voulant plutôt dire « que la campagne de vaccination en Israël a été très efficace, car le pays est petit et que la population est mieux préparée qu’en France face à des situations de crise ». « Ce n’est pas un pays autoritaire, mais un pays en guerre, beaucoup plus préparé », a-t-elle poursuivi, « d’où cette campagne extrêmement bien menée ».

Alors que l’ambassade d’Israël en France avait critiqué sur Twitter l’intervention de la députée, le message a depuis été supprimé après que Mme David se soit directement expliquée auprès de l’ambassadeur.

Philippe Meyer, président du B’nai B’rith France, avait lui invité Dominique David à « se rendre dans la seule démocratie de la région pour ouvrir les yeux et s’excuser » – un voyage que la députée, qui a des racines juives, dit espérer un jour réaliser.

Dénonçant la culture de la polémique, alimentée sans cesse par les réseaux sociaux, Dominique David n’y a pas répondu sur sa page, estimant que l’échange est impossible sur la plateforme.

À l’heure actuelle, près de 63 % de la population israélienne a reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19. Ce chiffre approche des 22 % en France.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...