Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Une femme blessée lors d’une fusillade terroriste en Cisjordanie

L'armée israélienne a lancé une chasse à l'homme pour retrouver les coupables ; un homme et un bébé, présents dans la voiture ciblée, sont indemnes

Un véhicule israélien dans lequel une femme a été blessée après avoir essuyé des tirs lors d'une attaque terroriste en Cisjordanie le 18 décembre 2023. (Crédit : conseil de Binyamin)
Un véhicule israélien dans lequel une femme a été blessée après avoir essuyé des tirs lors d'une attaque terroriste en Cisjordanie le 18 décembre 2023. (Crédit : conseil de Binyamin)

Une femme de 27 ans a été blessée modérément lors d’une attaque à la fusillade lundi matin près de la ville palestinienne de Rawabi et de l’implantation israélienne d’Ateret, dans le centre de la Cisjordanie.

Au cours de l’attaque, des terroristes palestiniens ont tiré au moins six balles sur deux véhicules israéliens, comme l’a montré une enquête préliminaire sur l’incident. Les secouristes du Magen David Adom (MDA) qui ont pris en charge la femme blessée sur les lieux ont indiqué qu’elle était dans un état stable. Elle a été transférée au centre hospitalier Shaare Zedek de Jérusalem pour des soins supplémentaires.

Un homme et un bébé de six semaines se trouvaient également dans la voiture avec elle au moment de l’attaque, mais ils n’ont pas été blessés, a déclaré MDA dans un communiqué.

L’armée israélienne a annoncé qu’elle menait une chasse à l’homme pour retrouver les terroristes, qui ont fui la scène de la fusillade.

Dans un communiqué, elle a déclaré que les forces « ont lancé une poursuite après les terroristes et érigent des barrages routiers dans la région ».

Également lundi, des forces de réserve, dont des troupes de l’unité d’élite Duvdevan, ont mené une opération d’arrestation dans le camp de réfugiés d’al-Faraa près de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie.

De la fumée s’élève lors d’une opération militaire israélienne dans le camp de réfugiés d’Al-Farah, au nord-est de Naplouse, en Cisjordanie, le 18 décembre 2023. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)

Pendant l’opération à al-Faraa, l’armée israélienne a déclaré que les troupes ont riposté aux tirs de tireurs palestiniens et à d’autres lançant des engins explosifs. Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne a déclaré que quatre personnes ont été tuées par des tirs de l’armée israélienne lors des affrontements.

Pendant l’opération, l’une des personnes recherchées a été interpellée en possession d’une mitraillette de fortune, a déclaré l’armée israélienne.

Dans le village de Kafr Aqab, deux personnes ont été arrêtées par l’armée au cours d’un échange de tirs. L’armée israélienne a déclaré que lors de l’arrestation, des hommes armés ont tiré sur les troupes et ont jeté des pierres et des engins explosifs. Les troupes ont riposté, a précsié l’armée.

À Jéricho, les troupes ont affronté des tireurs palestiniens qui ont jeté des cocktails Molotov sur des soldats. L’armée a déclaré que les troupes ont riposté et qu’un des tireurs a été touché, mais elle n’a donné aucun détail sur son état.

Au cours de la journée écoulée, les réservistes de l’armée israélienne ont confisqué plus de 50 véhicules acquis illégalement dans toute la Cisjordanie, dont 40 ont été localisés dans le village de Beit Awwa.

L’armée israélienne a déclaré que les personnes recherchées avaient été transférées pour une interrogatoire approfondie et qu’aucun soldat n’avait été blessé.

Depuis le début de la guerre d’Israël contre le Hamas à Gaza, qui a commencé avec l’assaut meurtrier du 7 octobre du groupe terroriste dans le sud d’Israël, les troupes de l’armée israélienne opérant dans toute la Cisjordanie ont arrêté environ 2 400 personnes, dont environ 1 200 sont affiliées au groupe terroriste qui contrôle Gaza.

Selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne, quelque 280 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués par les forces israéliennes depuis le 7 octobre.

Selon les estimations militaires, la grande majorité a été abattue lors d’affrontements au cours de raids d’arrestation, et beaucoup d’entre eux, selon des données consultées par The Times of Israel, étaient en possession d’une arme à feu ou d’un engin explosif.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.