Une femme suspecte blessée par balle par des policiers à Jérusalem
Rechercher

Une femme suspecte blessée par balle par des policiers à Jérusalem

Les agents ont indiqué que la suspecte - dont il s'est avéré plus tard qu'elle n'était pas armée - avait ignoré des appels répétés à s'arrêter; elle a reçu une balle dans la jambe

Une capture d'écran d'une vidéo d'une attaque présumée dans le quartier Pisgat Zeev de Jérusalem le 27 mai 2018 (Capture d'écran : Twitter)
Une capture d'écran d'une vidéo d'une attaque présumée dans le quartier Pisgat Zeev de Jérusalem le 27 mai 2018 (Capture d'écran : Twitter)

Une femme a été blessée par balle à la jambe, par des agents de la police des frontières à Jérusalem dimanche soir, après qu’elle a ignoré leurs appels répétés à s’arrêter, à fait savoir la police. La suspecte est dans un état modéré.

Les agents craignaient qu’elle ne transporte un dispositif explosif. Il s’est avéré plus tard qu’elle n’était pas armée.

Aucune information n’a encore filtré sur l’identité de la femme et la police a déclaré que « toutes les possibilités sont étudiées à ce stade de l’enquête ».

La femme avait été remarquée par un certain nombre de gens pour son comportement suspect sur les rails du tramway, dans le quartier du nord-est de Jérusalem de Pisgat Zeev, a fait savoir la police.

Au moins sept agents de la police des frontières ont été appelés sur les lieux, selon une vidéo tournée par un passant et qui a été rapidement partagée sur les réseaux sociaux.

« Les agents, qui ont considéré cette femme comme étant suspecte, l’ont appelée à s’arrêter un certain nombre de fois. Après qu’elle n’a pas obtempéré à leurs appels, ils ont adopté le protocole d’arrestation d’un suspect, tirant notamment en l’air », a dit la police.

Elle a ajouté que la femme, qui était habillée d’un large niqab noir couvrant son corps et son visage, agissait d’une manière qui a mené les agents à penser « qu’elle transportait un dispositif explosif sur elle ».

Ils ont tiré dans les jambes de la femme, conformément aux régulations sur la gestion des personnes suspectes.

Une fouille ultérieure a révélé qu’elle n’était pas armée, a dit la police.

Elle a été transférée au centre médical Shaare Zedek de Jérusalem dans un état modéré.

Les rues du secteur ont été fermées après l’incident.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...