Rechercher

Une foule attaque des Arabes circulant en voiture à Bat Yam le jour de Yom Kippour

Selon les informations, les agresseurs ont affirmé que le groupe serait entré dans la ville pour sciemment perturber la paix alors que les routes sont interdites aux voitures

Une voiture retournée par une foule qui a attaqué le conducteur arabe et les passagers, à Bat Yam, le 4 octobre 2022. (Crédit : Capture d'écran utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Une voiture retournée par une foule qui a attaqué le conducteur arabe et les passagers, à Bat Yam, le 4 octobre 2022. (Crédit : Capture d'écran utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Cinq hommes originaires du sud du pays ont été attaqués et le véhicule dans lequel ils voyageaient a été renversé par une foule à Bat Yam, mardi soir.

Selon les médias israéliens, le conducteur et les passagers étaient tous Arabes.

La police a été appelée sur les lieux et a extrait l’un des hommes de la foule, l’emmenant au poste de police local avant qu’il ne soit transféré à l’hôpital pour y être soigné.

Deux autres hommes ont fui la foule et ont été retrouvés plus tard blessés, vraisemblablement des suites d’une agression. Les deux autres hommes n’ont pas été blessés.

Selon le site d’information Walla, la foule a affirmé que les hommes étaient arrivés dans la ville dans le but délibéré de troubler l’ordre public pendant Yom Kippour.

Il n’était pas clair comment la foule a pu déterminer la motivation des cinq hommes.

Conformément à la tradition nationale, les routes sont quasiment vides, laissant ainsi le champ libre à de nombreux vélos et autres véhicules non-motorisés. La conduite automobile est considérée comme interdite pendant Yom Kippour, bien qu’il y ait toujours un certain nombre de véhicules sur les routes.

Ce n’est pas la première fois qu’une foule s’en prend à un conducteur arabe dans cette ville.

L’année dernière, une foule avait attaqué un automobiliste arabe à Bat Yam lors d’un épisode de violence communautaire. Une bande de voyous s’en était pris à Saeed Mousa, le faisant sortir de force de sa voiture avant de le battre – une agression qui l’avait laissé ensanglanté et immobile, à terre. La victime avait été grièvement blessée.

Le passage à tabac s’est produit alors qu’Israël était en guerre contre le groupe terroriste du Hamas dans la bande de Gaza. La guerre de 11 jours a déclenché une vague de violences internes sans précédent depuis des décennies entre Israéliens juifs et arabes.

Au moins 10 personnes avaient été inculpées dans le cadre de cette agression.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...