Une Juive noire orthodoxe vend des vêtements avec des slogans en hébreu
Rechercher

Une Juive noire orthodoxe vend des vêtements avec des slogans en hébreu

Les créations d'Elisheva Rishon rendent hommage à ses propres identités en proposant des messages universels

Une sélection de créations d'Elisheva Rishon. (Création d'images par Grace Yagel; photos de produits via le site internet Eli7 Designs)
Une sélection de créations d'Elisheva Rishon. (Création d'images par Grace Yagel; photos de produits via le site internet Eli7 Designs)

Elisheva Rishon a créé sa propre marque de vêtements Eli7 Designs avec pour mission de « donner le pouvoir » aux gens – en particulier aux femmes noires et juives.

Rishon, millennial noire orthodoxe moderne, a grandi dans les communautés orthodoxes new-yorkaise de Crown Heights et Flatbush. En grandissant, elle a fait l’expérience du racisme qui découle de la forte homogénéité de ce courant. Elle était exclue des jeux en tant qu’enfant, et certains de ses camarades étaient empreints de clichés au sujet de sa personnalité ou sur la manière dont elle s’exprime.

Elle habite désormais à Los Angeles. Rishon a sorti une nouvelle collection qui rend hommage à de nombreux aspects de son identité, comme la collection « #Jewishvibe », la collection « Melanated Beauties », et une collection célébrant les différences ethniques.

Elle vend de tout, des sweatshirts, des T-shirts et des sacs. De nombreuses créations comprennent des mots qui rendent hommage à une multitude d’identités, particulièrement celles qui sont marginalisées.

Elle a aussi écrit des articles visant à exprimer son point de vue en tant que membre de la communauté orthodoxe sur l’impact du racisme – que celui-ci soit intentionnel ou non. Elle a aussi écrit sur l’ostracisme de la part de ses propres coreligionnaires.

J’ai été inspirée par la mission de Rishon visant à montrer sa fierté d’être Noire et Juive dans ses créations. Sa positivité et son engagement pour l’émancipation se sont fait clairement ressentir dans nos échanges par email. Nous avons parlé de sa marque, de ses valeurs juives, de la beauté, de la résilience et encore davantage.

Cet entretien a été légèrement modifié et condensé par souci de clarté.

Qu’est-ce qui vous a inspiré pour fonder Eli7 Designs ?

Ma réaction naturelle pour m’en sortir quand je suis confrontée à de la négativité continue est de m’y opposer avec la beauté – et c’est de là que vient Eli7 Designs. Je voulais faire quelque chose dans la mode qui aiderait les gens à se sentir bien et à ressentir de la force grâce à leur identité.

Sur votre site Internet, l’entreprise est décrite comme « Un mélange moderne sur coupe d’émancipation ». Pourriez-vous nous expliquer ce que cela signifie pour vous ?

Ma marque cherche avant tout à vous faire ressentir quelque chose de réel. C’est donc pour cela qu’elle compte différentes collections qui s’entremêlent parfois pour souligner que tout le monde est connecté et que nous sommes un seul peuple. J’ai les ai aussi conçues de manière à ce que mon vêtement puisse facilement s’adapter au style vestimentaire de chacun.

Beaucoup de vos vêtements incluent des expressions et des mots en hébreu comme « Boker Tov » (bonjour), « Koach » (force), et « Hashem » (Dieu). Pourquoi est-ce si important pour vous que l’hébreu appartienne à l’identité de votre marque ?

L’hébreu est essentiel pour mon identité juive. C’est la deuxième langue que j’ai apprise en grandissant. C’est une langue très belle parce que derrière chaque mot se cache une signification très profonde, spirituelle et incroyable qui parle à mon âme.

Aussi, des expressions en hébreu comme « Gam Zu LeTovah » [C’est aussi pour le bien] ou « Hashgacha Pratit » [Tout ce qui se produit fait partie du plan de Dieu] sont des mantras universels de la culture juive, que vous soyez orthodoxes, conservateurs, réformés, laïcs, etc. Ils parlent de l’essence et de la résilience du peuple juif.

Pouvez-vous nous parler de votre propre relation avec le judaïsme ? Comment avez-vous été élevée et à quoi ressemble votre pratique aujourd’hui ?

J’ai été élevée dans les communautés juives orthodoxes de Crown Heights et Flatbush [à Brooklyn]. Nous allions à la shul [synagogue] à chaque Shabbat et pour tous les Hagim [fêtes], même quand je ne voulais pas. Quand j’étais plus jeune, être Juif signifiait pour moi être « religieux » d’une manière robotisée et incontestable. Aujourd’hui, je suis beaucoup plus détendue dans la pratique et je me considère comme très orthodoxe moderne. En général, je ne vais pas à la shul, parce que je ne m’intéresse pas aux interactions sociales indiscrètes. Aujourd’hui, je crois qu’être Juif signifie construire sa propre connexion spéciale avec Hachem, se connecter à la culture juive selon ses propres termes et représenter une lumière pour le monde.

J’aime vos créations qui affirment avec fierté un croisement d’identités, telle que celle avec le slogan « Black, Jewish, and Fabulous ». Comment votre identité de femme juive noire orthodoxe influence-t-elle votre engagement à créer des vêtements qui donnent du pouvoir ?

Grandir en tant que Juive noire orthodoxe en Amérique a été une expérience super stimulante qui ne se termine jamais. Il y a eu beaucoup de larmes, de rejet, une patience sans bornes et de mauvaises suppositions sur votre caractère de la part de certaines personnes, simplement parce que vous êtes Noire.

Je dis donc « Noir, Juif et fabuleux » dans mon dessin parce que ça me parle, ainsi qu’à de nombreux autres Juifs noirs d’Amérique à qui on l’a dit :

Leur judéité noire est une mauvaise chose.

Leur judéité noire est une chose étrange.

Leur judéité noire est une chose suspecte.

Leur judéité noire est une chose impossible.

Non, leur judéité noire est plus qu’une bonne chose – c’est une chose FABULEUSE ! Et c’est tout, POINT !

Quel est votre modèle le plus populaire/le plus vendu ?

Mon haut d’art graphique Isha et mes vêtements Koach sont également mes best-sellers. J’ai reçu des SMS et des messages vocaux incroyables de clients enthousiastes ou en larmes, me disant comment, lorsqu’ils portent mes vêtements, ils se sentent si heureux et autonomes. Une femme m’a dit qu’elle s’était maquillée pour la première fois en dix ans parce que lorsqu’elle portait mon haut, elle se sentait comme une vraie Isha, une vraie femme, et voulait que le monde le sache !

D’autres m’ont dit qu’ils se sentaient incroyablement bien lorsqu’ils portaient l’un de mes modèles Koach, car cela les remplissait de fierté juive. Être Juif aujourd’hui en Amérique signifie faire face à une forte hausse de l’antisémitisme, qui suggère historiquement que nous devrions cacher notre identité juive. Mais ma marque fait exactement le contraire. Je veux que les Juifs soient fiers d’être Juifs, même dans des moments comme celui-ci, parce qu’honnêtement, être fier d’être Juif ne se démode jamais.

Avez-vous rencontré des obstacles lors de la création de votre marque ?

Malheureusement, oui, ce fut le cas.

Je me suis moi-même heurtée à l’un de mes plus grands obstacles lors de sa création. J’ai démarré alors que je sortais d’une très mauvaise relation, en vivant dans une nouvelle communauté sans le soutien dont j’avais besoin, et en n’étant pas financièrement stable. Mais comme les choses étaient si difficiles dans ma vie, j’ai dû créer la marque car seul un projet axé sur la positivité et l’autonomisation pouvait dissiper toute l’obscurité de ma vie. Et plus important encore, seul l’espoir que mon travail puisse rendre les autres heureux m’a permis de continuer.

Peu de temps après avoir lancé ma marque, j’ai eu une réaction dévastatrice à ma grande révélation, à savoir que moi, une femme noire, j’étais à l’origine d’Eli7 Designs. C’était parce qu’au tout début, je postais généralement des photos de personnes non noires et je n’avais jamais de page « sur moi », sur mon site ou sur Instagram. J’ai caché mon identité pour protéger ma marque. Les premières retombées de cette grande révélation ont été de perdre des adeptes sur Instagram, de voir des gens annuler leurs collaborations avec moi, d’avoir un afflux de commandes annulées, et de recevoir des messages m’accusant de « m’approprier le judaïsme », et des gens doutant de ma judaïcité qui m’ont épuisée mentalement et émotionnellement.

De nombreuses fois j’ai failli arrêter ma marque à cause de la toxicité de tout cela, mais une fois que je me suis rappelée pourquoi je le faisais et pourquoi c’était important, j’ai repris les rênes.

Quels sont vos souhaits pour l’avenir d’Eli7 Designs ? De nouveaux projets en cours ?

BeEzrat Hashem [avec l’aide de Dieu], Eli7 Designs va bientôt s’étendre à d’autres catégories outre les vêtements et les accessoires !

Mon objectif à long terme pour Eli7 Designs est de créer un centre pour les femmes et les filles juives orthodoxes qui répondra à leurs besoins spécifiques dans la communauté, besoins qui n’ont pas été correctement pris en compte. C’est un long chemin à parcourir et cela nécessitera un important financement, mais c’est un rêve que j’ai depuis des années. J’ai perdu tant d’amis de différentes manières parce qu’un tel endroit n’existe pas encore. Je veux changer cela.

Quelle est la chose que vous aimeriez que les gens sachent sur le fait d’être une femme juive noire orthodoxe en Amérique aujourd’hui ?

Je veux que les gens sachent que je n’aime pas parler des difficultés qu’il y a à grandir en tant que Juive noire orthodoxe en Amérique ! Cela me déprime beaucoup de parler de ces choses. Je préfère parler de la mode, du maquillage et des concepts religieux. La seule raison pour laquelle je parle de ces luttes est que les gens continuent à répéter le même comportement ignorant à mon égard en réaction à ma condition de Noire.

Je veux aussi que les gens sachent que les Juifs orthodoxes sont comme tous les autres Juifs, ils ne sont pas « mauvais » ou « pires ». Ils ont des problèmes similaires qui existent à la fois dans les communautés juives et non juives d’Amérique. C’est juste une culture différente. Je n’aime pas la tendance à diaboliser les Juifs orthodoxes. S’il vous plaît, arrêtez. Je vous en remercie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...