Rechercher

Une princesse émiratie poursuit sa propagande antisémite et anti-Israël sur Twitter

La princesse Hend bint Faisal Al-Qasimi, membre de la dynastie Al-Qasimi qui règne sur la troisième plus grande ville des Émirats arabes unis, est suivie par plus de 533 000 d'abonnés

La princesse émiratie Hend bint Faisal Al-Qasimi, lors d'une interview avec Philadelphia Arabia, en 2013. (Crédit : YouTube)
La princesse émiratie Hend bint Faisal Al-Qasimi, lors d'une interview avec Philadelphia Arabia, en 2013. (Crédit : YouTube)

Une princesse émiratie a comparé les victimes musulmanes tuées lors de différentes guerres à la Shoah, suggérant que les Juifs ont exploité le génocide nazi pour obtenir de la sympathie et un statut de victime, tandis que les musulmans, eux, « passent outre. »

La princesse Hend bint Faisal Al-Qasimi, membre de la dynastie Al-Qasimi qui règne sur Sharjah, la troisième plus grande ville des Émirats arabes unis, a tweeté cette déclaration samedi, la dernière d’une longue série de commentaires anti-Israël et de déclarations antisémites.

La princesse est suivie par plus de 533 000 personnes sur Twitter. Ses tweets deviennent souvent viraux, occasionnant des milliers de retweets et de likes.

« 6 636 235 Juifs ont été tués pendant la Seconde Guerre mondiale, en Europe », a-t-elle tweeté. « Au moins 12,5 millions de musulmans sont morts dans des guerres ces 25 dernières années. On n’entend jamais un musulman écrire des livres, des films, créer une loi selon laquelle si vous ne compatissez pas à notre sort, vous n’êtes pas humain. Nous pardonnons et nous passons outre ».

On ignore la source de ses chiffres sur les victimes musulmanes, mais il est possible qu’ils soient basés sur l’évaluation d’un universitaire turc publiée il y a quelques années.

Dimanche, elle a puisé dans le trope antisémite selon lequel les Juifs contrôlent les affaires internationales, y compris les médias internationaux, tout en critiquant les actions israéliennes à Gaza.

« Les médias, qui sont contrôlés par vous savez qui, veulent que vous ne ressentiez MÊME PAS UNE ONCE DE SYMPATHIE POUR LES BÉBÉS MORTS, en affirmant que leurs papas terroristes LES ONT DÉLIBÉRÉMENT UTILISÉS comme DES BOUCLIERS HUMAINS. Personne ne vous croit. Grandissez. Arrêtez la guerre. #Gaza », a-t-elle écrit.

Un coup d’œil à la présence en ligne d’Al-Qasimi sur Twitter et ailleurs suggère que de telles déclarations sont fréquentes.

Dans une autre publication, elle a affirmé que les Palestiniens subissaient « exactement le même » sort que celui des Juifs pendant la Shoah.

« Nous avons tous pleuré devant ce que les nazis ont fait aux Juifs en Allemagne. Pourtant, il est amusant de constater que les mêmes sionistes juifs ne pleurent pas quand ils font EXACTEMENT LA MÊME chose aux Palestiniens. Prendre leurs maisons s’ils ne partent pas, les terroriser et les bombarder. Les morts ne parlent pas ».

Les opinions hostiles de la princesse se démarquent principalement en raison de son statut de membre éminent de la famille royale des Émirats arabes unis, qui entretient une amitié florissante avec l’État juif depuis que les deux pays ont signé l’accord de normalisation en 2020, dans le cadre des accords d’Abraham soutenus par les États-Unis.

Ses publications se distinguent également dans une région où la négation de la Shoah est monnaie courante.

Al-Qasimi a d’abord attiré l’attention des médias internationaux en 2020 pour ses opinions sur les réseaux sociaux concernant l’islamophobie.

« Les discours de haine sont le début du génocide », a-t-elle écrit en avril 2020. « Gandhi a dit un jour : ‘Œil pour œil laisse le monde entier aveugle’. Tirons des leçons de l’histoire sanglante que nous avons maintenant documentée en images et en films. Comprenez que la mort engendre la mort et que l’amour engendre l’amour. La prospérité commence par la paix », a-t-elle ajouté.

En novembre de l’année dernière, elle a lancé une attaque en ligne contre le célèbre présentateur de télévision indien Sudhir Chaudhary, qu’elle accusait d’avoir des opinions islamophobes.

Outre sa présence en ligne, Al-Qasimi est une femme d’affaires et occupe le poste de rédactrice en chef d’un magazine lifestyle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...