Israël en guerre - Jour 286

Rechercher

Une roquette du Liban frappe Kiryat Shmona ; les combats s’intensifient au nord

Le Hamas affirme avoir tiré 12 roquettes, alors que le Hezbollah et Tsahal échangent des tirs intenses ; une milice iranienne de Syrie se déploie au Liban en appui aux terroristes

Les pompiers luttant contre les incendies après que le Hamas a tiré des roquettes depuis le Liban, à Kiryat Shmona, le 2 novembre 2023. (Crédit : Services d'incendie et de secours)
Les pompiers luttant contre les incendies après que le Hamas a tiré des roquettes depuis le Liban, à Kiryat Shmona, le 2 novembre 2023. (Crédit : Services d'incendie et de secours)

Des tirs de roquettes en provenance du sud du Liban se sont abattus sur Israël jeudi, causant d’importants dégâts dans la ville septentrionale de Kiryat Shmona, alors que les escarmouches à la frontière nord s’intensifiaient et qu’une milice parrainée par l’Iran, déployée à l’origine en Syrie, commençait à soutenir le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah.

Des sirènes de roquettes ont retenti dans les communautés du nord tout au long de la soirée, et au moins un projectile a touché Kiryat Shmona, mettant le feu à des magasins et à des voitures dans cette ville en grande partie évacuée.

Le groupe terroriste palestinien du Hamas a revendiqué la responsabilité de cette salve, affirmant avoir tiré 12 roquettes.

L’armée israélienne a répondu à cette attaque et aux attaques précédentes par plusieurs séries de frappes sur les positions du Hezbollah.

Cette flambée de violences est survenue après plusieurs jours de calme relatif à la frontière nord, qui a vu les tensions s’intensifier en raison des tentatives du Hezbollah et de ses alliés de faire pression sur l’armée israélienne, alors qu’elle mène une incursion terrestre dans la bande de Gaza. Des groupes soutenus par l’Iran au Yémen ont également tenté d’attaquer Israël depuis le sud ces derniers jours, et d’autres milices alliées ont pris pour cible des bases abritant des troupes américaines en Irak et en Syrie.

Le service de secours du Magen David Adom (MDA) a déclaré que ses intervenants avaient soigné deux personnes blessées par les tirs de roquettes sur Kiryat Shmona, dont une personne de 25 ans dans un état modéré en raison d’éclats d’obus et une personne de 40 ans légèrement blessée par une explosion. Les deux personnes ont été évacuées vers l’hôpital Ziv de Safed.

Des incendies éclatant à Kiryat Shmona après que le Hamas a tiré des roquettes depuis le Liban, à Kiryat Shmona, le 2 novembre 2023. (Crédit : Services d’incendie et de secours)

La ville, ainsi que 42 localités frontalières, ont été évacuées le mois dernier par l’armée et le ministère de la Défense en raison des attaques répétées. De nombreux habitants des villes du nord ont également été évacués vers le sud en raison de l’escalade des attaques.

Dans sa réponse aux tirs de roquettes, Tsahal a déclaré que, parmi les cibles touchées jusqu’à présent par les avions de chasse, les chars et l’artillerie se trouvaient des quartiers généraux armés, des positions de lancement de roquettes, des sites de stockage d’armes, des complexes armés et d’autres infrastructures appartenant au Hezbollah, en publiant des images des frappes.

L’armée a déclaré plus tôt dans la journée qu’un missile sol-air avait été lancé sur un véhicule aérien sans pilote pendant la nuit. Le drone n’a pas été touché. En réponse, l’armée a frappé la cellule à l’origine du lancement, ainsi que le site de lancement.

En outre, les forces terrestres ont tiré des obus d’artillerie en direction de la source des tirs de roquettes après que des projectiles ont été lancés sur la région du mont Dov et du mont Hermon.

L’armée n’a pas identifié les attaquants présumés dans les deux cas, tandis que le Hezbollah a affirmé avoir envoyé deux drones suicides sur le mont Dov. Depuis le début de la guerre contre le Hamas, le 7 octobre, Israël est confronté à une série d’attaques menées par le Hezbollah le long de sa frontière nord.

Plus tôt dans la journée de jeudi, Tsahal a déclaré avoir frappé une escouade de missiles guidés antichars dans le sud du Liban qui préparait une attaque contre le nord d’Israël.

L’armée a également déclaré avoir touché deux autres positions d’escadrons antichars dans la région.

Séparément, un missile a été tiré par des terroristes du Hezbollah sur une position de Tsahal près de Manara, sans faire de blessés, a indiqué l’armée.

Une unité d’artillerie de Tsahal tirant en direction du Liban près de la frontière israélienne avec le Liban, au nord d’Israël, le 2 novembre 2023. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a affirmé avoir attaqué 19 sites militaires israéliens le long de la frontière avec le Liban jeudi. Il a déclaré que l’attaque simultanée de l’après-midi avait été menée avec des missiles, des mortiers et d’autres armes légères.

Selon le Hezbollah, 51 de ses terroristes ont été tués dans des frappes israéliennes depuis le début de la guerre, le 7 octobre.

Six soldats israéliens et huit terroristes palestiniens ont été tués dans les échanges. Un civil israélien a été tué dans une attaque du Hezbollah, et quatre civils libanais ainsi qu’un journaliste auraient également été tués par des tirs d’obus israéliens.

L’agence de presse nationale libanaise a rapporté que deux corps de bergers libanais, âgés de 20 et 21 ans, avaient été retrouvés près de la frontière après avoir été blessés dans les échanges de tirs.

La force de maintien de la paix de l’ONU au Liban (FINUL) a déclaré avoir reçu une demande d’évacuation de deux personnes blessées dans la zone mercredi, mais les recherches ont été interrompues en raison de l’obscurité, a rapporté Reuters.

L’armée a déclaré avoir ouvert une enquête.

L’intensification des combats survient à la veille d’un discours du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, qui doit s’exprimer publiquement pour la première fois sur la guerre d’Israël contre le Hamas. Ce discours devrait être suivi de près et indiquer si le groupe terroriste a l’intention d’ouvrir un deuxième front contre Israël, malgré les avertissements répétés des États-Unis, qui ont envoyé d’importantes forces navales dans la région pour dissuader le mandataire de l’Iran.

Une photo prise dans le sud du Liban, près de la frontière avec Israël, montrant un incendie qui aurait démarré après un tir d’obus israélien à Alma al-Shaab, le 30 octobre 2023. (Crédit : AFP)

Les attaques en provenance du Liban sont restées limitées jusqu’à présent, alors qu’Israël menace le Liban de complications si le Hezbollah intensifie ses attaques.

Selon Avichay Adraee, porte-parole de Tsahal en langue arabe, le Hezbollah est désormais soutenu par la brigade iranienne Imam Hussein, qu’il menace de prendre également pour cible.

« La milice s’est engagée dans une confrontation avec Tsahal ces dernières semaines le long de la frontière libanaise », a-t-il écrit sur X.

« Le Hezbollah et la Brigade Imam Hussein feront payer au Liban un lourd tribut au profit du Hamas et de l’État islamique. Tsahal est entièrement prêt à répondre à quiconque tente de porter atteinte à sa souveraineté dans le nord », a-t-il ajouté.

Le centre de recherche Alma, qui suit l’évolution de la sécurité le long de la frontière nord d’Israël, a déclaré que la Brigade Imam Hussein était une milice composée principalement de chiites irakiens qui a été intégrée à la quatrième division de l’armée régulière syrienne et qui opère principalement dans la région de Damas.

Elle aurait mené des opérations offensives directes contre Israël et les soldats américains en Syrie. L’ensemble de la quatrième division, commandée par Maher el-Assad, frère du président syrien Bashar el-Assad, est devenue un mandataire iranien et relève directement de la Force al-Quds, le bras expéditionnaire des Gardiens de la révolution iraniens, selon le Centre.

Lors d’une tournée des communautés du nord jeudi, le député Gadi Eisenkot du parti d’opposition HaMahane HaMamlahti, un ancien chef d’état-major de Tsahal, a mis en garde ceux qui cherchent à attaquer Israël comme le Hamas l’a fait le 7 octobre.

« Notre message à tous ceux qui envisagent d’imiter l’attaque sanglante et de porter atteinte à la souveraineté israélienne est clair : Israël éliminera leur capacité armée, leurs dirigeants, détruira leur position au gouvernement et portera gravement atteinte à tout pays qui permettra ou soutiendra une telle tentative », a déclaré Eisenkot.

Un char de combat de l’armée israélienne en Haute Galilée, près de la frontière avec le Liban, le 1er novembre 2023. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)

Le Hezbollah, soutenu par l’Iran, a tiré des dizaines de missiles guidés antichars, de roquettes et de mortiers sur des positions militaires et des villes israéliennes depuis l’assaut meurtrier du Hamas le 7 octobre. Il a également envoyé des hommes armés – certains affiliés à des groupes terroristes palestiniens – pour infiltrer le nord d’Israël. Plusieurs drones ont été interceptés au-dessus du nord d’Israël.

Tsahal a déclaré avoir frappé des dizaines de cellules terroristes dans le sud du Liban ces derniers jours.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.