Une synagogue ukrainienne vandalisée avec des graffitis “Mort aux Juifs”
Rechercher

Une synagogue ukrainienne vandalisée avec des graffitis “Mort aux Juifs”

La synagogue centrale de Chernivtski attaquée il y a moins d’un mois après que la ville a réhabilité un autre lieu de culte datant du 19e siècle et situé à proximité

La synagogue du rabbin Noah Kofmansky, l'une des deux de  Chernivtsi, a été continuellement ouverte depuis sa fondation il y a presque 100 ans - même si elle est restée sans rabbin jusqu'à  1992. ( Crédit : Julie Masis/Times of Israel)
La synagogue du rabbin Noah Kofmansky, l'une des deux de Chernivtsi, a été continuellement ouverte depuis sa fondation il y a presque 100 ans - même si elle est restée sans rabbin jusqu'à 1992. ( Crédit : Julie Masis/Times of Israel)

Des individus non-identifiés ont écrit “mort aux Juifs” sur la principale synagogue d’une ville d’Ukraine qui, au début du mois, avait vu la réhabilitation ainsi qu’une re-consécration d’un autre lieu de culte communautaire.

Le graffiti haineux a été découvert la semaine dernière sur la façade de la synagogue centrale de Chernivtsi, ville située à 410 kilomètres au sud-ouest de Kiev, a déclaré un chef de la communauté locale.

Au début du mois, des centaines de Juifs orthodoxes avaient afflué dans le quartier de Sadhora, à Chernivtsi, pour assister à la réhabilitation formelle d’une synagogue re-consacrée pour l’occasion qui avait été construite au 19e siècle par les disciples de l’influent rabbin Hassidique Israel Friedman de Ruzhyn. Le lieu avait sombré dans la vétusté il y a des décennies.

“C’est une honte d’admettre qu’alors que le pays doit faire face à la guerre, au lieu d’unir la société, certains provocateurs tentent de semer la haine ethnique”, a expliqué Ilya Hoach, leader de l’organisme de bienfaisance local Miriam, sur un post publié sur Facebook accompagné de photos de l’acte de vandalisme.

Les auteurs du délit ont également tracé une croix sur le lieu de culte.

Ce mois-ci, également, des travaux ont commencé sur la construction située aux abords du cimetière local juif d’un musée du souvenir en direction des Juifs de la région de Chernivtsi, a annoncé le groupe de Juifs ukrainiens (Vaad).

Séparément, le 19 novembre, de la peinture noire a été déversée sur un monument consacré aux victimes de l’Holocauste à Mogilev, une ville de Biélorussie située à 240 kilomètres de la capitale de Minsk, a rapporté l’agence d’information Belapan.

Le monument avait été construit en mémoire d’au moins 6 000 Juifs que les troupes allemandes avaient assassinés au sein du ghetto de Mogilev en 1941.

Un incident similaire était survenu en 2012 lorsque de la peinture brune avait été déversée sur le même monument, selon Belapan. La police avait indiqué que l’incident de 2012 avait été le résultat d’un accident mais la communauté locale n’a cessé de le démentir, a affirmé le rapport.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...