Rechercher

Une vidéo montrerait des soldats impassibles pendant que des Israéliens attaquent des Palestiniens

L’armée nie que les soldats n’aient rient fait pour empêcher des Israéliens de Cisjordanie de jeter des pierres sur des Palestiniens

Des Israéliens habitant dans un avant-poste de Cisjordanie attaqueraient des Palestiniens, dans le nord de la Cisjordanie, le 12 mai 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube/Yesh Din)
Des Israéliens habitant dans un avant-poste de Cisjordanie attaqueraient des Palestiniens, dans le nord de la Cisjordanie, le 12 mai 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube/Yesh Din)

Une vidéo publiée pendant le week-end par une association israélienne semble montrer des Israéliens habitant en Cisjordanie jeter des pierres sur des Palestiniens dans le nord de cette région, pendant que des soldats israéliens sont présents et ne font rien pour empêcher ces violences.

L’armée a cependant affirmé que les Palestiniens avaient déclenché l’altercation et que les soldats les séparaient des Israéliens.

Dans la vidéo publiée par l’association israélienne de gauche Yesh Din, une dizaine de personnes peuvent être vus jetant des pierres près d’une oliveraie du village palestinien de Burin, près de Naplouse, vendredi après-midi.

Selon l’association, les habitants de l’avant-poste voisin de Givat Ronen ont attaqué un groupe de Palestiniens qui venaient dans une oliveraie pour allumer un feu de broussailles, située à l’est du village.

Selon l’association, les habitants de l’avant-poste sont arrivés sur place accompagnés de plusieurs soldats, et ont commencé à attaquer les Palestiniens.

L’armée israélienne a démenti samedi les accusations de l’association, déclarant que les villageois palestiniens étaient responsables de l’initiation de la confrontation contre les Israéliens.

« Hier après-midi, un feu a éclaté dans la région de Givat Ronen et Burin, et des Israéliens arrivés sur place pour éteindre le feu ont été attaqués par des Palestiniens dans la zone », a déclaré l’armée dans un communiqué.

« Contrairement aux affirmations, les soldats qui sont arrivés sur place, ont tenté de séparer les deux parties, et ont demandé aux Israéliens de cesser de lancer des pierres. »

« Par la suite, des forces supplémentaires ont été mobilisées et ont pu interrompre les hostilités, et disperser les individus présents. Nous soulignons que l’incident à pris fin sans faire aucune victime », a déclaré l’armée.

Comme d’autres associations israéliennes de gauche, Yesh Din a été critiquée par l’armée et par le gouvernement pour son travail de collection et de publication d’informations sur des violations présumées des droits des Palestiniens par des Israéliens et les autorités israéliennes.

La semaine dernière, le porte-parole de l’armée avait fustigé B’Tselem, qui a publié une vidéo similaire, affirmant que la vidéo d’un affrontement entre un officier israélien et un photographe n’avait été publiée que pour « fabriquer un incident ».

Le mois dernier, le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait été jusqu’à annuler son rendez-vous avec le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel, qui avait annoncé qu’il rencontrerait les responsables de Breaking the Silence, une association qui collecte des témoignages d’anciens soldats sur des actes répréhensibles commis en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...