US: Une ancienne garde d’enfants reconnue coupable d’abus sexuels sur un rabbin
Rechercher

US: Une ancienne garde d’enfants reconnue coupable d’abus sexuels sur un rabbin

Avrohom Zippel pourrait devenir le premier rabbin orthodoxe à avoir révélé son histoire de survivant de violences sexuelles dans le cadre de #MeToo

Le rabbin Avrohom Zippel. (Crédit : Facebook)
Le rabbin Avrohom Zippel. (Crédit : Facebook)

Un jury de l’Utah a condamné la femme qui était chargée de garder, lorsqu’il était enfant, un émissaire du mouvement ‘Habad de Salt Lake City pour violences sexuelles à l’encontre de ce dernier. Les abus auraient duré une dizaine d’années environ et auraient commencé lorsque le jeune garçon avait huit ans.

Alavina Florreich, 70 ans, a été reconnue coupable dans la journée de vendredi de cinq chefs d’abus sexuels aggravés et de deux chefs de violences sexuelles forcées, a fait savoir le journal Deseret News. Sa sentence sera prononcée le 13 janvier 2020 et elle risque la prison à vie. Son avocat a fait savoir qu’elle ferait appel.

Le rabbin Avrohom Zippel, 28 ans, père de deux enfants, avait raconté ce qui lui était arrivé dans un article paru au mois de février dans Deseret News. Selon le journal, il pourrait être le premier rabbin orthodoxe à avoir révélé qu’il était survivant de violences sexuelles dans le cadre du mouvement #MeToo.

Le rabbin, émissaire du mouvement ‘Habad à Salt Lake City, la ville où il a grandi, a expliqué que #MeToo l’avait encouragé à faire connaître son histoire. Il a également cité la gymnaste juive et médaillée olympique Aly Raisman, qui avait témoigné au tribunal aux côtés de 156 autres femmes contre l’ancien médecin de l’équipe américaine de gymnastique Larry Nassar, qui a été depuis condamné pour violences sexuelles à leur encontre.

Elizabeth Smart, qui avait été kidnappée de son domicile de Salt Lake City en 2002 à l’âge de 14 ans et qui avait été sexuellement violentée au cours des neuf mois de sa captivité, se trouvait dans la salle d’audience pour le verdict. Elle a conseillé le rabbin Zippel au cours de toute la procédure.

Le rabbin Peretz Chein, co-fondateur de la maison ‘Habad à l’université Brandeis du Massachusetts, était également présent. Il avait fait savoir antérieurement qu’il était lui-même un survivant d’abus sexuels, a noté le journal.

Florreich, née à Tonga, un royaume du Pacifique sud, avait été arrêtée au mois de mars 2018, soupçonnée de 131 chefs d’accusation de pédophilie.

Les parents de Zippel avaient été les premiers émissaires ‘Habad de l’Utah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...