USA : après avoir incendié une synagogue, il crache pour éteindre les flammes
Rechercher

USA : après avoir incendié une synagogue, il crache pour éteindre les flammes

Selon la police locale, Matthew James Amiot a reconnu avoir incendié le lieu de prière du Minnesota vieux de 119 ans, le réduisant en cendres

Sur cette photo non datée prise par le bureau du shérif du comté de St. Louis (Minnesota), on voit Matthew James Amiot, arrêté le 13 septembre 2019 pour l'incendie de la congrégation Adas Israel, à Duluth, Minnesota. (Bureau du shérif du comté de St. Louis - Minnesota - via AP)
Sur cette photo non datée prise par le bureau du shérif du comté de St. Louis (Minnesota), on voit Matthew James Amiot, arrêté le 13 septembre 2019 pour l'incendie de la congrégation Adas Israel, à Duluth, Minnesota. (Bureau du shérif du comté de St. Louis - Minnesota - via AP)

JTA – Un sans-abri américain accusé d’avoir incendié une synagogue historique dans le nord du Minnesota a dit à la police qu’il avait essayé de cracher sur le feu pour l’éteindre, mais qu’il a fui quand en constatant son échec.

Selon la police, Matthew James Amiot, 36 ans, a reconnu être à l’origine de l’incendie de la synagogue Adas Israel à Duluth, a rapporté lundi le Star-Tribune. Il avait trouvé refuge dans une alcôve entre le bâtiment et sa soucca.

Le chef de la police de Duluth, Mike Tusken, a déclaré dimanche lors d’une conférence de presse qu’il n’y avait aucune preuve que l’incendie criminel était un crime motivé par les préjugés ou la haine, mais il a ajouté que « cela pourrait changer à mesure que cette enquête avance ».

Il a utilisé un briquet pour mettre le feu à « différents matériaux combustibles », selon la plainte, tôt le matin du 9 septembre à l’extérieur de la synagogue. Sur une vidéo de surveillance, on le voit s’éloigner du bâtiment deux minutes plus tard.

La Congrégation Adas Israel à Duluth, Minnesota, entièrement incendiée, le 9 septembre 2019. (Capture d’écran du « Duluth News Tribune » via JTA)

Arrêté vendredi et emprisonné pour incendie criminel au premier degré présumé, l’homme a été officiellement inculpé lors d’une audience au tribunal du comté de St. Louis lundi pour des faits d’incendie par négligence et de grave incendie par négligence ayant causé des blessures.

Un pompier a été touché par des débris résultant des flammes et s’est évanoui pendant qu’il tentait d’éteindre l’incendie.

La caution d’Amiot a été fixée à 20 000 dollars.

La synagogue de près de 120 ans a été complètement ravagée par les flammes, avec des dégâts matériels estimés à au moins 110 000 euros pour la structure et au moins 200 000 euros pour les objets religieux, selon le quotidien local.

Matthew James Amiot risque trois ans de prison maximum pour le chef de crime et un an pour celui de délit mineur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...