4 cas du variant sud-africain détectés en Israël, Netanyahu reçoit sa 2e dose
Rechercher

4 cas du variant sud-africain détectés en Israël, Netanyahu reçoit sa 2e dose

Ces cas ont été découverts après l'examen poussé de tests de voyageurs entrés dans l'Etat hébreu en provenance d'Afrique du sud

Voyageurs dans le hall des départs de l'aéroport Ben Gurion, le 14 décembre 2020. (Yossi Aloni/Flash90)
Voyageurs dans le hall des départs de l'aéroport Ben Gurion, le 14 décembre 2020. (Yossi Aloni/Flash90)

Le ministère israélien de la Santé a annoncé samedi que quatre cas du variant très contagieux du nouveau coronavirus apparu en Afrique du sud avaient été détectés en Israël.

Ces cas ont été découverts après l’examen poussé de tests de voyageurs entrés dans l’Etat hébreu en provenance d’Afrique du sud, a précisé le ministère de la Santé dans un communiqué.

La découverte fin décembre en Israël de dizaines de cas d’infection par le variant britannique a contribué au durcissement depuis vendredi d’un troisième confinement général.

Les autorités, qui avaient décidé le 27 décembre d’imposer un nouveau confinement pour deux semaines, l’ont prolongé jusqu’au 21 janvier et mis en place de nouvelles restrictions, notamment la fermeture des écoles.

Le nombre de personnes contaminées est reparti à la hausse avec environ 8 000 nouveaux cas quotidiens, pour une population de 9,2 millions d’habitants, ces derniers jours.

Depuis le 27 décembre, tous les commerces non essentiels sont fermés en Israël et les rassemblements publics de plus de dix personnes interdits.

Les Israéliens ne peuvent pas se rendre à plus de 1 000 mètres de chez eux, hormis pour aller au marché, à la pharmacie ou au travail, s’il s’agit d’une profession jugée essentielle.

Parallèlement, les autorités israéliennes poursuivent une campagne nationale de vaccination massive.

Selon le ministère de la Santé, plus de 70 % des Israéliens âgés de plus de 60 ans ont reçu la première dose du vaccin. Au total 1,7 million d’Israéliens ont reçu cette première dose, selon la même source.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé jeudi avoir signé un accord avec la société américaine Pfizer pour acquérir suffisamment de doses du vaccin Pfizer-BioNTech, qui permettront, selon lui, de vacciner toute la population israélienne de plus de 16 ans d’ici fin mars.

En recevant la deuxième dose du vaccin samedi soir, Netanyahu a déclaré que tous les Israéliens pourraient être vaccinés en deux mois, et « au plus tard fin mars », lors d’une brève déclaration retransmise en direct en prime time sur les chaînes de télévision israéliennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...