Wizcomtech conçoit un stylo pour faciliter la lecture aux enfants dyslexiques
Rechercher

Wizcomtech conçoit un stylo pour faciliter la lecture aux enfants dyslexiques

Le nouveau dispositif vise à aider les 14 % des enfants scolarisés qui ont des difficultés à lire, à écrire et à comprendre le sens des mots

Le stylo électronique de Wizcom vise à aider les enfants dyslexiques et les troubles de la lecture (Crédit : Autorisation)
Le stylo électronique de Wizcom vise à aider les enfants dyslexiques et les troubles de la lecture (Crédit : Autorisation)

Wizcomtech, basé à Modiin, l’un des plus grands fabricants de scanners-traducteurs en forme de stylo, a annoncé avoir conclu un accord de 5 millions de dollars avec un distributeur américain pour vendre un nouveau stylo qui aide les enfants dyslexiques.

Les stylos de traduction de l’entreprise Quicktionary, disponibles dans plus de 24 langues, sont déjà utilisés par les élèves pendant les cours d’anglais et les examens d’entrée dans les collèges et lycées d’Israël, ainsi que par les étudiants britanniques. Les scanners électroniques en forme de stylo traduisent immédiatement le texte, à partir de et vers une variété de langues, sur un écran LCD fixé dans le stylo.

Maintenant, l’entreprise se tourne vers la dyslexie.

« Nous avons constaté qu’il existe une demande sur le marché pour un produit légèrement différent de nos stylos de traduction existants et nous avons développé un stylo qui offrait une solution aux enfants souffrant de dyslexie », a déclaré Dror Drukman, le PDG de Wizcomtech.

Le stylo de lecture scanne le texte et divise les mots en syllabes en utilisant une voix numérique, et donne aux élèves des synonymes pour les mots qu’ils lisent afin qu’ils puissent mieux les comprendre et les mémoriser dans le futur.

D’après les données publiées par l’International Dyslexia Association, la dyslexie, trouble qui touche près de 14 % des enfants scolarisés et des jeunes adultes aux États-Unis, empêche les enfants et les adultes de lire, d’orthographier, d’écrire et de comprendre le sens des mots, et ce malgré le fait qu’ils possèdent de hauts niveaux d’intelligence.

Certains des entrepreneurs les plus connus du monde, y compris Walt Disney, Henry Ford, Charles Schwab, Steve Jobs et Richard Branson étaient dyslexiques.

Le stylo, proposé en anglais et en suédois, a été créé en travaillant en étroite collaboration avec des professionnels de l’éducation et en utilisant des études de cas, a indiqué la compagnie.

Les produits similaires sur le marché pour les personnes souffrant de dyslexie proposent moins de langues et de fonctionnalités, a indiqué la compagnie. C-Pen Reader, par exemple, est un appareil de poche qui lit le texte à haute voix en utilisant une voix numérique.

« Les produits concurrents sont basés uniquement sur la lecture, pas sur d’autres fonctions telles que la division syllabique qui sont pertinentes pour les enfants ayant des difficultés de lecture. Notre stylo est développé en utilisant des dictionnaires spéciaux et des algorithmes qui divisent les mots en syllabes, ce qui facilite la reconnaissance des mots par les enfants », a déclaré Drukman.

Wizcomtech dit qu’il s’attend à compléter une version chinoise de son stylo dans les prochains mois et entrer sur le marché chinois avec une estimation prudente de 250 000 unités vendues dans les années à venir, ce qui représente une valeur monétaire de dizaines de millions de dollars, a déclaré Drukman.

« La Chine est un marché énorme pour nous. Nous sommes actuellement en relation avec une organisation chinoise de premier plan sur la dyslexie et les distributeurs concernant la mise sur le marché de notre stylo et sommes impatients de construire des partenariats avec eux dans un proche avenir », a déclaré Drukman.

Le produit de traduction existant de la compagnie, Quicktionary, est déjà distribué en Chine, a indiqué la compagnie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...