Rechercher

Yaël Menache, au RN pour faire « rempart à l’antisémitisme »

La nouvelle députée dit vouloir défendre "des valeurs patriotiques" pour "l'avenir de notre pays, qui a accueilli ma famille juive irakienne il y a un siècle"

Yaël Menache, députée RN. (Crédit : Yaël Menache / Twitter)
Yaël Menache, députée RN. (Crédit : Yaël Menache / Twitter)

Yaël Menache, entrée au RN pour faire « rempart à l’antisémitisme », a décroché dimanche à 37 ans son premier mandat dans la cinquième circonscription de la Somme, qui était détenue par la droite.

Candidate malheureuse aux départementales en 2021, elle formait alors un binôme avec Damien Rieu, cofondateur du groupuscule d’extrême droite Génération identitaire, parti depuis rejoindre Eric Zemmour.

Elle a ainsi battu au second tour le candidat de la Nupes Guillaume Ancelet, obtenant plus de 60 % des voix.

« En 2002, mon premier vote était pour le FN, à l’époque car j’étais victime d’antisémitisme, harcèlement et discrimination à cause de ma judéité », explique cette déléguée départementale du RN.

« Des condamnations trop laxistes m’ont fait réaliser très vite que le seul rempart à l’antisémitisme, c’est le vote FN et maintenant encore plus RN », ajoute-t-elle.

Mme Menache dit vouloir défendre « des valeurs patriotiques » pour « l’avenir de notre pays, la France qui a accueilli ma famille juive irakienne lorsqu’elle a débarqué en France il y a un siècle ».

Commerciale dans le secteur informatique, sa page LinkedIn rapporte qu’elle a étudié le droit et la philosophie à Lille, et qu’elle a principalement travaillé dans le nord de la France.

Au premier tour, Yaël Ménache l’avait largement emporté, réalisant même le plus gros score du RN dans le département, avec 34,49 % des voix. Guillaume Ancelet, professeur d’EPS et novice en politique, avait lui terminé second avec 20,29 % des votes.

La Somme envoie deux députés RN à l’Assemblée, alors que Jean-Philippe Tanguy a lui été élu dans la 4e circonscription face au sortant LREM, Jean-Claude Leclabart.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...