Israël en guerre - Jour 261

Rechercher

Yair Golan remporte les primaires du parti Avoda, promettant d’unifier la gauche

"Nous devons construire un parti de gouvernement qui ne saurait être une niche ou une petite faction", a dit l'ancien général, commentant sa victoire avec 95% des voix

Yair Golan s'exprime devant les médias après l'annonce des résultats des primaires d'Avoda, à Tel Aviv, le 28 mai 2024. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Yair Golan s'exprime devant les médias après l'annonce des résultats des primaires d'Avoda, à Tel Aviv, le 28 mai 2024. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

L’ancien député du Meretz et ancien chef adjoint de l’armée israélienne, Yair Golan, qui s’est engagé à « unifier tous les partis de gauche en Israël » en un seul bloc, a remporté mardi les primaires du parti travailliste avec 95,15 % des voix.

Il a devancé Azi Nagar, militant travailliste de longue date (0,77 %), le milliardaire socialiste et magnat des jeux en ligne Avi Shaked (1,89 %), et l’avocat et militant anti-corruption Itai Leshem (1,76 %) – ce qui fait de lui le prochain leader de cette formation historique de gauche en difficulté.

Tout au long de la journée, 31 353 membres du parti travailliste, soit 60,6 % des personnes éligibles, ont voté dans le cadre des primaires pour remplacer la présidente sortante, Merav Michaeli, qui avait indiqué au Times of Israel, au mois de janvier, qu’elle avait le sentiment d’être dans l’incapacité de continuer à diriger la faction.

« La question est de savoir dans quelle direction nous allons dorénavant », avait déclaré Michaeli à l’époque, ajoutant que « si j’avais moi-même la réponse politique à cette question, je continuerais à présider Avoda ».

Michaeli a félicité Golan suite à sa victoire sous forme de raz-de-marée, mardi, écrivant sur X : « Bonne chance à Yair et bonne chance au parti ».

Yair Lapid, le dirigeant de la formation centriste Yesh Atid, l’a aussi félicité sur le même réseau social, disant dans un post : « Israël a besoin de représentants patriotes, d’amoureux du pays comme Golan. Nous avons beaucoup de travail à faire pour le pays. Je souhaite à Golan et au parti Avoda de réussir ».

Des Israéliens votent pendant les primaires d’Avoda dans un bureau de vote de Tel Aviv, le 28 mai 2024. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Dans un discours prononcé après sa victoire, Golan a dit que « nous devons unir tout le monde, Avoda, Meretz, les organisations à la tête des mouvements de protestation, les Israéliens qui ont été déçus par les autres partis ».

Il a ajouté qu’il allait immédiatement mettre en place une équipe de négociation qui sera chargée de travailler à la formation d’une nouvelle alliance de gauche.

« Nous avons construit un pays glorieux mais aujourd’hui, des éléments corrompus le menacent. Nous devons construire un parti de gouvernement qui ne saurait être une niche ou une petite faction », a-t-il poursuivi.

Ancien commandant du front nord et du front intérieur de Tsahal, Golan, 61 ans, aujourd’hui général de réserve, n’avait pas été retenu pour le poste de chef d’état-major de Tsahal en 2018, à la suite d’un discours prononcé en 2016 dans lequel il avait comparé les tendances contemporaines en Israël aux « processus troublants » qui se sont déroulés en Europe à l’approche de la Shoah.

Il avait été vice-ministre de l’économie au sein de l’éphémère coalition idéologiquement diversifiée dirigée par Naftali Bennett et Yair Lapid, puis a tenté, en vain, de prendre la tête du Meretz avant les dernières élections.

Le général à la retraite avait fait les gros titres et reçu des éloges, l’année dernière, lorsqu’il s’était rendu de sa propre initiative sur les lignes de front de l’assaut du Hamas le 7 octobre, sauvant de nombreux jeunes qui fuyaient le massacre du festival de musique Supernova.

Malgré l’apparente facilité de sa victoire, Golan aura un travail difficile à accomplir.

Après avoir pris les rênes du parti à Amir Peretz, en 2021, Michaeli était parvenue à améliorer la représentation d’Avoda à la Knesset en la faisant passer à sept sièges – une amélioration qui n’avait été qu’éphémère. Sous sa direction, la formation n’a gagné que seulement quatre sièges – c’est le minimum – au parlement lors du scrutin du mois de novembre 2022.

La cheffe sortante du parti Avoda, la députée Merav Michaeli dirigeant une réunion de faction à la Knesset, à Jérusalem, le 29 janvier 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Sa décision de ne pas s’allier avec le Meretz lors des élections avait aussi, selon de nombreux observateurs, contribué à l’échec de ce dernier à intégrer la Knesset, au détriment du bloc de partis opposés au Premier ministre Benjamin Netanyahu. Des sondages répétés ont depuis révélé qu’Avoda n’entrerait pas au parlement lors d’un prochain scrutin.

Néanmoins, aucune de ces enquêtes d’opinion n’a examiné le scénario d’une liste qui réunirait Avoda et le Meretz – et qui pourrait potentiellement remporter un plus grand nombre de sièges que les quatre que s’adjugerait le Meretz s’il devait se présenter seul.

Lors d’une campagne en ligne en mars, Golan s’était donné pour mission de « rétablir la gauche sioniste en Israël » et avait affirmé qu’il se présentait aux primaires du parti travailliste « pour unifier tous les partis de gauche en Israël, tous les membres du mouvement de protestation qui sont prêts à se battre pour le destin d’Israël, pour qu’Israël soit un État démocratique et libéral ».

Une réthorique qui lui a valu d’être soutenu par la moitié des députés d’Avoda qui restent.

Golan va probablement intégrer le parti « dans une sorte de nouveau cadre politique avec le Meretz ou avec d’autres segments, comme une partie des organisations à la tête du mouvement de protestation », a commenté le professeur Ofer Kenig, chercheur au sein de l’Institut israélien de la Démocratie, un think-tank de Jérusalem.

« Je félicite mon ami, Yair Golan, pour sa victoire brillante à la présidence du parti. Cette victoire est une première avancée faite dans la construction d’un grand camp uni qui réservera de bonnes nouvelles aux citoyens d’Israël et au pays », a écrit la députée d’Avoda Naama Lazimi dans un communiqué.

Les députés d’Avoda Naama Lazimi et Gilad Kariv autour de l’ancien législateur du Meretz Yair Golan dans une vidéo diffusée le 17 mars 2024. (Capture d’écran)

« Aujourd’hui, notre rôle est de continuer à construire une alternative de gouvernance et des valeurs qui établiront un nouveau agenda politique et sécuritaire, économique et social, démocratique et civil et notre rôle est aussi de prendre une part majeure dans sa future gouvernance », a-t-elle ajouté.

« Les membres du parti Avoda ont voté aujourd’hui à l’unanimité pour Yair Golan, en faveur de l’union des forces au sein de la gauche sioniste et en faveur de l’espoir. Ce soir, nous faisons le premier pas dans ce parcours de réparation et de rétablissement de l’État d’Israël et de la société israélienne », a écrit sur X le député d’Avoda Gilad Kariv.

Les partisans du parti Meretz réagissent à l’annonce des résultats des élections israéliennes à Jérusalem le 1er novembre 2022 (Crédit : Flash90)

S’exprimant auprès du Times of Israel, le secrétaire-général du Meretz, Tomer Reznik, avait indiqué que son parti était « prêt par principe » à s’unir et qu’il apportait son soutien « à une liste d’alliance avec Avoda » lors des prochaines élections législatives, ajoutant que les détails d’un potentiel accord devraient être finalisés après l’accession de Golan à la tête d’Avoda.

« Après son élection, on pourra discuter », avait précisé Reznik, qui avait également noté qu’il y avait déjà eu des contacts sur le sujet « mais rien d’officiel ».

« Je pense qu’on pourra faire les choses dans un délai relativement court mais il faut la volonté de le faire de la part des deux parties et bien comprendre la mission qui nous attend », avait-il expliqué.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.