Yariv Levin, nouveau ministre de l’Immigration pour 3 mois
Rechercher

Yariv Levin, nouveau ministre de l’Immigration pour 3 mois

Décrié en raison de ses nombreux portefeuilles ministériels, le Premier ministre a dit confier le poste à son confident du Likud

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et Yariv Levin (à droite), à la Knesset, le 19 mai 2014. (Crédit : Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et Yariv Levin (à droite), à la Knesset, le 19 mai 2014. (Crédit : Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé dimanche soir qu’il confiait le portefeuille du ministère de l’Immigration et de l’Intégration à son homme de confiance du Likud, le ministre du Tourisme Yariv Levin.

« J’ai décidé de nommer le ministre du Tourisme Yariv Levin au poste supplémentaire de ministre de l’Immigration. Bonne chance Yariv ! », a écrit sur Twitter le Premier ministre après avoir indiqué dans la journée qu’il désignerait quelqu’un au poste avant minuit.

Mais Netanyahu, qui avait hérité du ministère de Sofa Landver, issue du parti Yisrael Beytenu lorsque son parti avait quitté le gouvernement au mois de novembre, a précisé ne pas nommer Levin en tant que remplaçant permanent mais seulement en tant que ministre en exercice, une situation qui ne peut pas excéder trois mois.

Cette nomination temporaire ne nécessite qu’une approbation du cabinet, arrivée à l’issue d’un vote par téléphone après l’annonce faite par le Premier ministre. Elle n’a besoin d’aucun vote préalable devant la Knesset.

Lorsque Landver a officiellement présenté sa démission aux côtés de l’ex-ministre de la Défense Avigdor Liberman, le 15 novembre, Netanyahu est devenu ministre de facto de l’Immigration et de l’intégration avec l’obligation de nommer dans les deux semaines un remplaçant temporaire ou permanent.

Se désignant ministre de la Défense lui-même, le même jour, Netanyahu avait indiqué qu’il prévoyait de nommer quelqu’un à la tête du ministère de l’Intégration ainsi qu’au ministère des Affaires étrangères, dont il est à la tête depuis les élections de 2015.

Benjamin Netanyahu dirige la réunion hebdomadaire du cabinet, à Jérusalem, le 9 décembre 2018. (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL)

La décision de Netanyahu aura probablement suscité la colère de plusieurs députés du Likud, en lice pour le poste. La législatrice Tzipi Hotovely, qui est actuellement ministre adjointe des Affaires étrangères, était considérée comme favorite pour la fonction, selon des sources de la coalition. Michael Oren de Koulanou avait également publiquement fait part de son intérêt pour le ministère, disant que le chef du parti Moshe Kahlon avait « demandé » qu’il l’obtienne.

Critiqué pour le nombre de portefeuilles-clés qu’il détient, Netanyahu avait dit dimanche à ses ministres qu’il nommerait un nouveau ministre de l’Immigration avant minuit et qu’il tiendrait également la promesse de se trouver un remplaçant à la tête du ministère des Affaires étrangères d’ici le mois prochain. Un certain nombre de hauts-ministres du Likud prétendent au rôle et le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan ainsi que le ministre des Transports Israel Katz ont déjà indiqué que le ministère leur avait été promis par Netanyahu.

Lundi, les membres de la Knesset ont voté pour officialiser Netanyahu au poste de ministre de la Défense permanent, une fonction adoptée après la démission du chef du parti Avigdor Liberman, en raison de la politique israélienne envers Gaza.

Netanyahu avait affirmé à l’époque que l’Etat juif se trouvait au beau milieu d’une campagne militaire et qu’il était le seul capable de diriger le pays dans cette période troublée.

Le chef de la formation HaBayit HaYehudi Naftali Bennett, qui avait initialement réclamé le ministère, et la numéro deux du parti Ayelet Shaked auraient voté contre la nomination au cabinet mais ils auraient soutenu le vote parlementaire.

En plus d’être Premier ministre, Netanyahu est aussi ministre des Affaires étrangères, ministre de la Défense et ministre de la Santé.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...