Yom HaAtsmaout : Rivlin a accueilli ambassadeurs et membres du corps diplomatique
Rechercher

Yom HaAtsmaout : Rivlin a accueilli ambassadeurs et membres du corps diplomatique

"L'indépendance est l'un des trésors les plus chers que nous détenons. Nous la souhaitons à tous les peuples qui nous la souhaitent," a déclaré le président

La cérémonie du 68e Yom HaAtsmaout, à la résidence du président, le 12 mai 2016 (Crédit : Haim Zach)
La cérémonie du 68e Yom HaAtsmaout, à la résidence du président, le 12 mai 2016 (Crédit : Haim Zach)

Les ambassadeurs en Israël, les consuls honoraires, et des attachés militaires du monde entier sont arrivés à la résidence du président à Jérusalem cet après-midi (jeudi), pour une réception de célébration en l’honneur du 68e Jour de l’indépendance d’Israël, organisée par le président Reuven et la première dame, Nechama Rivlin.

Rivlin a accueilli les invités dans le jardin de la résidence du président, avant que lui et le Premier ministre Netanyahu ne prennent la parole.

Le président Rivlin a commencé par souligner que « Je ne suis pas né dans l’indépendance. J’ai connu un temps sans indépendance. Voilà pourquoi pour moi, ce jour est plus qu’une célébration. C’est le jour où un rêve est devenu réalité. »

Le président s’est tourné vers les représentants du monde entier et a déclaré : « Honorables invités, nous sommes tous venus de différents endroits, parlons des langues différentes et avons des cultures et des idéologies différentes. Pourtant, nous partageons quelque chose d’important – nous comprenons tous l’importance de la liberté ».

Il a poursuivi : « Nous appelons cette liberté ‘indépendance’, et c’est l’un des trésors les plus chers que nous détenons, nous la souhaitons à tous les peuples ; tous les peuples qui nous la souhaitent, tous les peuples qui tiennent à notre liberté de vivre en paix, car ils tiennent à leur ».

Le président a parlé de l’importance que la communauté internationale reste unie contre les menaces et les défis pesant sur le monde libre.

Il a dit : « Il y a des puissances aujourd’hui dans notre région qui cherchent à détruire notre liberté ; le Hezbollah, ainsi que son Etat parrain, l’Iran, et en même temps, l’Etat islamique, ne sont pas des ennemis de ‘cet Etat ou cet Etat’. Ce sont des ennemis de tous les Etats. Ce sont des ennemis de la liberté, de l’indépendance elle-même. Voilà pourquoi nous devons tous rester unis contre eux. »

Il a poursuivi : « Nous sommes ensemble, non seulement dans les moments difficiles, ou contre un ennemi commun. Chaque jour, nous travaillons ensemble pour construire un monde meilleur dans la technologie et la médecine, la culture et l’éducation, l’agriculture, l’eau et l’énergie. Le miracle que l’on appelle Israël s’est tellement développé depuis sa naissance », a déclaré le président avant de souligner : « le succès des scientifiques, athlètes, artistes, hommes et femmes d’affaires et innovateurs israéliens est un rappel que la ressource la plus importante et la plus précieuse d’Israël est notre ressource humaine. Nous sommes fiers d’avoir tant contribué au monde entier, et encore plus fiers de le faire en coopération avec vous. Israël est toujours un Etat jeune avec beaucoup de grands défis, mais nous ne sommes pas seuls face à ces défis ».

Le président a souligné : « l’indépendance d’Israël est justifiée par le lien historique des Juifs à cette terre. Ceci est un fait », et il a ajouté que l’indépendance d’Israël avait été rendue possible par la reconnaissance et le soutien de la communauté internationale.

Il a conclu : « Je remercie chacune et chacun d’entre vous pour vous être joints à nous aujourd’hui, et pour votre soutien et votre amitié ».

Le président Reuven Rivlin avait invité des représentants du monde entier pour le Jour de l'indépendance. (Crédit : Haim Zach)
Le président Reuven Rivlin avait invité des représentants du monde entier pour le Jour de l’indépendance. (Crédit : Haim Zach)

Le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Benjamin Netanyahu, a déclaré dans son discours : « Je suis plein d’espoir aujourd’hui parce que je sais que notre peuple ne renoncera jamais à la recherche de la paix. Mon appel à la paix n’est pas hypothétique. Je continue à soutenir deux Etats pour deux peuples. Un Etat palestinien démilitarisé qui reconnaît l’Etat juif. Il serait grand temps. Je veux rencontrer le président Abbas aujourd’hui. La paix est ma vision. La reconnaissance mutuelle est mon espoir. La sécurité est mon devoir – et je vais travailler tous les jours, chaque semaine, chaque mois pour faire avancer la paix et la sécurité pour notre peuple ».

Pendant ce temps, à Tel Aviv, la déclaration d’indépendance fut ramenée à la vie. Des artistes israéliens ont marqué la Journée de l’Indépendance en jouant une reconstitution de la déclaration d’indépendance du 14 mai 1948 par l’homme qui allait devenir le premier Premier ministre de l’Etat naissant, David Ben Gourion.

La reconstitution, qui a eu lieu à l’extérieur de l’Independence Hall, sur le boulevard Rothschild (le bâtiment où la déclaration réelle a eu lieu), s’autorise quelques modifications, alors que Ben Gourion apparaît accompagné par Golda Meir ainsi que Theodor Herzl, dont aucun n’était là au moment de la déclaration.

La déclaration d’origine :

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...