Rechercher

Yom Kippour: Des milliers de fidèles au mur Occidental pour les dernières « selichot »

Les Grands-rabbins et le maire de Jérusalem ont présidé ces prières nocturnes ; il y a eu plus d'un million de visiteurs sur le site au cours des six dernières semaines

Judah Ari Gross est le correspondant du Times of Israël pour les sujets religieux et les affaires de la Diaspora.

Des dizaines de milliers de personnes réunies au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, pour le dernier office des "selichot" avant Yom Kippour, le 3 octobre 2022. (Crédit :  Western Wall Heritage Foundation)
Des dizaines de milliers de personnes réunies au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, pour le dernier office des "selichot" avant Yom Kippour, le 3 octobre 2022. (Crédit : Western Wall Heritage Foundation)

Ce sont des dizaines de milliers de personnes qui se sont rendues, dans la nuit de lundi, au mur Occidental pour assister aux derniers offices de prière des « selichot » avant la fête de Yom Kippour, qui commence mardi soir.

Les offices des « selichot », des pièces liturgiques juives de pénitence et d’imploration, se déroulent la nuit dans la période qui précède le jour du Grand pardon. Les Juifs séfarades commencent à réciter ces prières un mois avant Rosh HaShana et les Juifs ashkénazes dans la soirée du samedi qui précède le Nouvel an juif.

Selon la Fondation du patrimoine du mur Occidental, qui administre le lieu saint, plus d’un million de pèlerins sont venus sur le site sur cette période de six semaines.

L’office qui a eu lieu lundi soir sur la place principale du mur Occidental était dirigé par un chantre professionnel. Les deux Grands rabbins d’Israël, le rabbin ashkénaze David Lau et le rabbin séfarade Yitzhak Yosef, ont présidé la prière, aux côtés du maire de Jérusalem Moshe Lion et du rabbin du mur Occidental Shmuel Rabinovitch.

« Dans ce moment d’unité, prions tous pour la paix. Prions pour que nous parvenions toujours à voir le bon dans nos camarades et non leurs défauts, prions pour que nous puissions être liés les uns aux autres et soudés les uns aux autres dans l’unité, dans la fraternité et dans l’amour », a dit Rabinovitch dans le sermon qui a ouvert la prière.

Yom Kippour, que les Juifs traditionnalistes et religieux célèbrent par le jeûne et par la prière, commencera à 17 heures 41 à Jérusalem, à 18 heures 02 à Tel Aviv, à 17 heures 51 à Haïfa et à 18 heures 02 à Beer Sheva. La fête s’achèvera mercredi à 18 heures 57, 18 heures 59, 18 heures 59 et 18 heures 59, respectivement.

Le principal rabbin orthodoxe d’Israël assiste, avant Yom Kippour à l’office des « selichot » au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 13 octobre 2022. (Crédit : Western Wall Heritage Foundation)

Dès mardi après-midi, tous les vols en partance et à destination de l’aéroport Ben Gurion seront interrompus et l’espace aérien israélien sera fermé aux avions. Le trafic aérien reprendra mercredi soir. Les postes-frontières seront aussi fermés et ils rouvriront mercredi dans la soirée.

Toutes les radios locales et toutes les chaînes de télévision seront graduellement réduites au silence à l’approche du crépuscule, mardi.

Les transports publics s’arrêteront, eux aussi, de circuler petit à petit, les bus et les trains interrompant leurs navettes jusqu’à la fin du jour du jeûne. Les Israéliens pourront à nouveau graduellement emprunter les bus et les transports intercités dans la soirée de mercredi.

Dès mardi soir et conformément à la tradition nationale, les routes devraient être largement vides – laissant la place à de nombreux vélos et autres véhicules non-motorisés. La conduite automobile est considérée comme interdite lors de Yom Kippour et de nombreux Israéliens laïcs ont transformé la journée en fête de la bicyclette, profitant des routes délaissées par les voitures.

Les forces de sécurité est les services de secours resteront, pour leur part, en état d’alerte élevé pendant toute la journée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...