Amsterdam : amende pour les victimes de l’Holocauste pour impôts impayés
Rechercher

Amsterdam : amende pour les victimes de l’Holocauste pour impôts impayés

Selon des chercheurs, la ville a collecté plus de 10 millions de dollars auprès des survivants après la guerre pour les loyers des terres impayés

Un canal à Amsterdam, Pays-Bas (Crédit : CC0 1.0)
Un canal à Amsterdam, Pays-Bas (Crédit : CC0 1.0)

La ville d’Amsterdam a recueilli plus de 10 millions de dollars de survivants de l’Holocauste, accusés de ne pas s’être acquittés de leur loyers alors qu’ils étaient déportés dans les camps de concentration, ont déclaré des chercheurs.

L’équipe de chercheurs de l’Institut de la guerre, l’Holocauste et études sur le génocide, ou NIOD, a rendu ses conclusions dans un rapport encore inédit. Ils ont effectué une compilation d’informations recueillies depuis l’an dernier à la demande de la ville, a rapporté mardi le quotidien Het Parool.

La ville du maire Eberhard van der Laan a demandé au NIOD de se pencher sur les amendes que la ville avait imposées sur des centaines de survivants juifs de l’Holocauste pour les biens qu’ils possédaient, mais pour lesquels ils n’avaient pas pu payer les coûts liés au bail foncier après l’invasion de l’armée allemande en 1940 aux Pays-Bas.

Les autorités nazies ont commencé la déportation en 1942 et ont décimé 75 % des 140 000 Juifs vivant aux Pays-Bas à cette époque.

Beaucoup de ces locaux en question ont été utilisés par les agents d’occupation nazis et collaborateurs locaux, souligne le Het Parool.

La ville s’en est prise aux survivants de l’Holocauste, dès 1947, et leur a infligé des amendes pour impayés, selon le quotidien, dont une publication sur la question l’an dernier a suscité la commande de l’enquête par la ville.

Les chercheurs du NIOD estiment que la ville a reçu un total de 14,5 millions de dollars d’amendes injustement imposées aux Juifs pendant cette période, selon Ronny Naftaniel, un ancien négociateur en chef pour la communauté juive néerlandaise dans les négociations de restitution et membre du comité de surveillance du NIOD.

Les chercheurs ont obtenu des documents prouvant que la ville a perçu 6,76 millions de dollars de 217 Juifs qui s’opposaient alors aux amendes qu’on leur imposait, a ajouté Naftaniel. L’estimation de 14,5 millions de dollars inclut les cas où des Juifs ont payé et n’ont pas contesté.

« Ce qui a été révélé, c’est une scandaleuse procédure, dans laquelle des gens ont été dépouillés de leurs maisons et ont dû payer pour ceux qui les ont déplacés de chez eux », a déclaré Naftaniel.

Lui et d’autres membres juifs de la commission de contrôle ont demandé à la ville de commencer à restituer les sommes aux descendants des survivants de l’Holocauste.

Le maire de la ville, un fils de combattants de la résistance, et le conseil de la ville d’Amsterdam doivent décider dans un proche avenir de la façon de procéder.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...