Baisse de 26 % des attaques terroristes palestiniennes en mars
Rechercher

Baisse de 26 % des attaques terroristes palestiniennes en mars

Le nombre de 123 incidents est le plus bas depuis juillet dernier ; le seul décès est celui du touriste américain Taylor Force ; le total ne compte pas les 3 Israéliens tués dans l’attentat d’Istanbul

La police israélienne et les secours sur les lieux d'une attaque au couteau à Jaffa, qui a tué une personne et en a blessé 11 autres le 8 mars 2016. (Crédit : Matanya Tausig/Flash90)
La police israélienne et les secours sur les lieux d'une attaque au couteau à Jaffa, qui a tué une personne et en a blessé 11 autres le 8 mars 2016. (Crédit : Matanya Tausig/Flash90)

Le nombre d’attaques terroristes menées dans les zones contrôlées par Israël a reculé en mars de 26 % par rapport à février, faisant du total de 123 incidents du mois dernier le chiffre le plus bas enregistré depuis juillet.

Le seul décès parmi les victimes des attaques de mars en Israël est celui du citoyen américain Taylor Force, étudiant de l’université Vanderbilt, qui a été tué dans une attaque au couteau le 8 mars à Jaffa.

Cet événement est également responsable de neuf des 26 victimes blessées dans une attaque terroriste le mois dernier en Israël, selon les données publiées par le Shin Bet, l’agence de sécurité d’Israël.

Plusieurs Palestiniens ont été tués le mois dernier, la plupart d’entre eux pendant qu’ils menaient des attaques.

Les attaques palestiniennes de février ont entraîné la mort de trois victimes et ont blessé 11 personnes, une diminution depuis l’assassinat de cinq personnes en janvier, où 28 autres avaient été blessées.

A lire : La religion ne motive plus l’intifada des « loups solitaires », et semble pour le moment sur le déclin

Le chiffre de mars est le total mensuel le plus bas enregistré depuis juillet dernier, quand 103 attaques avaient eu lieu.

Le total ne comprend pas les trois victimes israéliennes de l’attentat suicide du 19 mars à Istanbul, ni les deux Israéliens blessés dans l’explosion du 22 mars à l’aéroport Zaventem de Bruxelles.

Simha Dimri (à gauche), 60 ans, Yonathan Süher (au centre), 40 ans, et Avraham Goldman (à droite), 69 ans, les trois Israéliens qui ont été tués dans un attentat suicide à Istanbul en Turquie, le 19 mars, 2016 (Crédit : autorisation des familles / Facebook via JTA)
Simha Dimri (à gauche), 60 ans, Yonathan Süher (au centre), 40 ans, et Avraham Goldman (à droite), 69 ans, les trois Israéliens qui ont été tués dans un attentat suicide à Istanbul en Turquie, le 19 mars, 2016 (Crédit : autorisation des familles / Facebook via JTA)

En Israël et en Cisjordanie, les attaques ont commencé à augmenter en août, quand 171 attaques avaient été documentées, et avaient brusquement augmenté en septembre et en octobre, avec 223 et 620 attaques respectivement enregistrées ces mois-ci. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait comparé l’escalade à « une vague terroriste », alors que beaucoup de médias israéliens et palestiniens parlaient de « troisième intifada » ou de « l’intifada des couteaux ».

Mais le nombre total d’attaques avait décru à 326 en novembre, 246 en décembre, 169 en janvier et 155 en février.

Sur les incidents enregistrés en mars, seulement six étaient des attaques au couteau. Quatre-vingt-douze autres impliquaient des bombes incendiaires et neuf des charges explosives le long de la frontière d’Israël avec la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...