Qui a dit que toutes les idées business ont déjà trouvé preneur ?

Un groupe de lycéens suisses a décidé de se démarquer en proposant un abonnement préservatif livré à domicile. Ironiquement nommé « No Shame » (« Pas de honte »), les adolescents assurent « une livraison discrète et gratuite de préservatifs à votre domicile », selon le site No Shame. « Même le facteur ne verra pas ce que vous avez commandé. »

Avec un site web nommé Slick et un partenariat conclu avec un grand fabricant allemand de préservatifs, No Shame est l’une des idées business originales qui seront exposées en Israël cette semaine.

En effet, Tel Aviv accueillera le concours annuel des jeunes entrepreneurs européens junior, parrainé par le Junior Achievement Worldwide. C’est la première fois qu’Israël est désigné pour accueillir l’événement, qui mettra en vedette cette année trente équipes d’adolescents venus de toute l’Europe.

Le concours israélien a été parrainé par l’association des jeunes entrepreneurs israéliens, qui « aide les jeunes entrepreneurs à apprendre de l’expérience des représentants du monde des affaires, et leur ouvre des perspectives qui leur permettent d’utiliser leur créativité afin de développer une idée innovante », a déclaré Ella Galil, président de l’association israélienne.

Quelque 250 groupes se sont affrontés lors de compétitions régionales afin de représenter Israël en finale de la compétition qui aura lieu cette semaine.

Les étudiants sont encadrés par les meilleurs chefs d’entreprise et représentants du high tech, qui les aident à développer leur idée et à rendre leur application concrète.

Les adolescents acquièrent tout au long du parcours une expérience et des compétences précieuses pour la suite.

Plus de 85 000 étudiants ont participé au programme au cours des 23 années de son histoire, en Israël.

Deux équipes israéliennes participeront à la finale de cette année : Afak, qui a développé un ordinateur portable qui permet le mélange et le mixage de pages d’ordinateur. Et M&S KIT, qui a développé une version moderne de serviettes et porte-couverts pour restaurants et traiteurs afin de leur permettre de vendre des espaces publicitaires dessus.

Autres idées intéressantes : un mini lave-vaisselle pour chambres étudiantes pouvant être attaché à un évier avec un tuyau (équipe danoise), une équipe du Botswana qui recycle des jeans pour faire des sacs, et une carte d’identité électromagnétique utilisant les ondes radio qui « remplacera les cartes d’identité de toutes sortes », promettent leurs inventeurs portugais.

Le concours constitue déjà une valeur sûre, affirme Galil. « C’est un honneur pour Israël d’être l’hôte de cet événement, surtout dans un contexte de menaces de tout bord », en particulier des attaques du mouvement BDS qui cherche à étouffer la réussite commerciale d’Israël.

« Cet événement permettra aux étudiants d’Israël de participer à un événement de niveau international, de rencontrer des collègues de 30 pays. Il aidera également à présenter Israël à de nouveaux groupes qui, nous l’espérons reviendront visiter », a-t-elle ajouté.

Le projet de préservatif « No Shame », probable vainqueur ?

Elle est naturellement d’avis que l’équipe locale réunit toutes les conditions pour remporter la compétition. « Les équipes israéliennes sont généralement parmi les meilleurs acteurs de ce concours, et je crois que nous avons de bonnes chances de gagner cette année. »

Mais peu importe le vainqueur, « Je suis sûr que nombreux seront les participants au concours qui deviendront les chefs d’entreprise de demain », assure-t-elle.