Il n’aura pas fallu longtemps pour que Twitter montre à nouveau sa face sombre, celle de déversoir pour propos racistes et antisémites.

Suite à son annonce de rejoindre l’équipe de campagne du candidat à la présidentielle Emmanuel Macron comme porte-parole, Laurence Haïm a commencé à s’attirer des propos orduriers.

Ariel Goldman, le président du Fonds social juif unifié (FSJU) s’en est ému sur le réseau social.

« Une journaliste (juive) ex-journaliste, maintenant porte-parole d’un ex-banquier d’une banque juive, » a-t-on pu lire sur Twitter.

Un autre utilisateur s’indigne des commentaires antisémites croisés au fil de Twitter :