Dix-huit policiers ont été blessés dimanche dans l’explosion d’une bombe au passage du bus qui les transportait dans le nord de la péninsule égyptienne du Sinaï, théâtre d’une insurrection djihadiste, selon des sources médicales et de sécurité.

L’attaque s’est produite aux abords de la ville d’Al-Arich, chef lieu du Nord-Sinaï, ont indiqué des responsables de sécurité, précisant que 18 hommes avaient été blessés dans l’explosion de la bombe, déclenchée à distance au passage d’un bus les transportant en vacances.

Un responsable du ministère de la Santé, Tarek Khater, a indiqué à l’AFP que les policiers blessés, dont il n’a pas précisé le nombre, ont été transférés à l’hôpital militaire d’Al-Arich et que leur état etait stable.

Les attentats visant les forces de sécurité se sont multipliés en Egypte depuis que l’armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en 2013, et des centaines de policiers et de soldats ont été tués dans ces attaques.

Parallèlement, l’armée dit avoir tué plus de 1.000 djihadistes dans ses opérations dans le Sinaï.

Le nord du Sinaï est le bastion du groupe djihadiste Ansar Beït al-Maqdess qui s’est rebaptisé « Province du Sinaï » pour marquer son allégeance au « califat » auto-proclamé par le groupe djihadiste Etat Islamique sur une partie de l’Irak et de la Syrie.