Un proche confident du Premier ministre Benjamin Netanyahu a indiqué jeudi qu’il y avait plus de point communs significatifs entre le leader israélien et le président élu des Etats Unis Donald Trump qu’avec le président Barack Obama sur des questions d’importance déterminante pour l’Etat juif.

Tzachi Hanegbi, parlementaire issu du Likud et ministre sans portefeuille, a expliqué que l’accord nucléaire avec l’Iran et les constructions faites au-delà de la Ligne Verte – les deux sujets les plus litigieux entre l’administration Obama et Netanyahu — ne seront plus une source de tensions entre Israël et les Etats Unis sous la présidence de Trump.

“Sur ces deux sujets, notre vision était très différente de celle d’Obama, tandis qu’elle est probablement bien plus proche du point de vue de Trump”, a déclaré Hanegbi à la radio militaire.

Hanegbi a également indiqué que Trump ne partageait pas le même point de vue que l’administration Obama sur la construction d’implantations en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

Le président américain en place, a déclaré le proche de Netanyahu, considérait le phénomène comme étant un “obstacle à la réalisation d’un accord entre nous et les Palestiniens”.