Israël estime que les assassins des trois adolescents israéliens sont encore dans la région de Hébron, ont déclaré des sources militaires dans la nuit de lundi à mardi, quelques heures après avoir retrouvé les corps des trois adolescents israéliens dans un champ au nord de Hébron.

Néanmoins, selon les sources, ils n’avaient pas exclu la possibilité que les meurtriers avaient réussi à échapper à d’autres parties de la Cisjordanie ou au-delà.

L’armée israélienne a souligné que l’opération « Gardiens de nos frères », lancée à la suite de l’enlèvement, était toujours en cours, et le chef du commandement central de l’armée israélienne, le major-général Nitzan Alon, a promis que l’armée israélienne ferait tout le nécessaire pour localiser les tueurs.

« En ce moment, des milliers de soldats et de commandants poursuivent leur mission », a déclaré Alon. « Pour nous, la mission n’est pas terminée. Les troupes, ainsi que le Shin Bet et les forces de police, continuent à faire tout ce qui est nécessaire pour localiser les ravisseurs – terroristes de l’organisation du Hamas. Nous ne nous reposerons pas tant qu’elle ne sera pas accomplie ».

Suite à la découverte des trois corps, des soldats ont envahi la maison de l’un des ravisseurs présumés Marouane Kawasmeh et ont confisqué sa voiture, tandis que d’autres maisons dans la région ont été fouillées.

La maison de Kawasmeh aurait été détruite plus tard lundi par l’armée israélienne, mais des sources militaires ont affirmé plus tard que seule la porte d’entrée avait été démolie.

L’épouse de Kawasmeh, Abrar, a été arrêtée le dimanche, et relâchée lundi. tandis que le père de l’autre suspect Amer Abou Eisheh, a été arrêté dimanche par l’armée israélienne.