L’acteur britannique Gary Oldman a présenté ses excuses à la communauté juive pour avoir affirmé qu' »Hollywood était tenu par les juifs », mea culpa jugé mercredi insuffisant par une association de lutte contre l’antisémitisme.

L’acteur âgé de 56 ans a exprimé ses « remords » dans une lettre adressée au Centre Simon-Wiesenthal et à l’Anti-defamation league (ADL), une association de lutte contre l’antisémitisme, pour ses propos « blessants à l’égard de nombreux juifs ».

Dans un interview avec le magazine Playboy, l’acteur avait pris le parti de Mel Gibson mis au ban d’Hollywood depuis 2006 pour des propos jugés antisémites.

Fustigeant le politiquement correct, Gary Oldman avait alors déclaré: « Mel Gibson habite une ville tenue par les juifs et il a dit ce qu’il ne fallait pas, car il a mordu la main qui le nourrissait ».

Dans sa lettre, le Britannique dit encore : « J’espère que vous croirez en la sincérité de mes excuses. J’ai une énorme affinité personnelle pour les juifs en général et particulièrement pour ceux présents dans ma vie. Le peuple juif, persécuté à travers les âges, a été le premier à entendre la voix de Dieu et est certainement le peuple choisi ».

Le directeur de l’ADL, Abraham Foxman, a estimé que ces excuses n’étaient pas suffisantes étant donné la portée de ces propos.

« Qu’elles le veuillent ou non, les célébrités sont de vrais modèles et elle portent une responsabilité surdimensionnée pour leurs propos et leurs actes », a-t-il dit.

« Oldman doit clairement indiquer non seulement auprès de la communauté juive mais aussi de ses fans que ses propos reposaient sur des notions blessantes et, pour cette raison, inacceptables ».