Le vigile juif tué devant la synagogue Krystalgade de Copenhague tôt dimanche est Dan Uzan, 38 ans, membre de la communauté juive de la ville.

Uzan gardait la synagogue alors qu’une célébration de bat-mitzva avait lieu tard dans la nuit lorsqu’il a été abattu dans une attaque terroriste menée contre la synagogue, selon les rapports des médias israéliens.

Le Rav Yaïr Melchior, chef de la communauté juive de Copenhague, a déclaré à la radio militaire israélienne dimanche qu’Uzan, était un garde de sécurité à la synagogue « depuis de nombreuses années », et avait « sauvé des vies ».

« Les terroristes ne sont pas entrés » dans la synagogue, a-t-il souligné.

Michael Gelvan, président du Conseil de sécurité juif Nordic, a déclaré à l’AFP dimanche qu’Uzan était responsable du « contrôle de l’accès » quand il a été abattu.

Melchior et Gelvan précisent qu’il est important d’attendre la publication d’informations définitives avant de parvenir à des conclusions sur les motifs de la fusillade de Copenhague.

« Je pense que nous ne devrions pas tirer de conclusions hâtives », a déclaré Melchior. « La priorité à l’ordre du jour est de revenir à nos vies normales, parce que le but du terrorisme est de perturber la routine. »

« Nous ne savons encore rien, il est trop tôt pour deviner » le motif, dit Gelvan, ajoutant toutefois que « c’est une copie de ce qui est arrivé à Paris ».

Deux policiers sont postés à l’extérieur de la synagogue suite à des préoccupations que le tireur encore inconnu de l’incident au discours sur la liberté d’expression finirait par viser des centres juifs. Deux policiers ont été blessés dans l’attaque de la synagogue, mais leurs vies ne sont pas en danger.

« Je n’ose pas penser à ce qui serait arrivé si [le tueur] avait pu entrer dans la congrégation », a déclaré Dan Rosenberg Asmussen, président de la communauté juive au Danemark, à la chaîne locale TV2 News.

Selon Melchior, la communauté juive danoise est concentrée à Copenhague et compte quelque 2 000 membres. C’est « une communauté très active, forte et solidaire ».

« Les relations avec un grand nombre de gens dans la communauté musulmane sont très bonnes », a poursuivi Melchior. « Ils ne savent pas comment gérer les extrémistes. C’est une situation nouvelle pour nous tous, pour nous et pour les musulmans. »

Selon un rabbin de Copenhague, les Juifs craignent désormais de sortir de chez eux.

Des responsables de l’unité de secours internationale Zaka devraient partir pour le Danemark.

Rabbi Itshak Loewenthal, un représentant du mouvement Loubavitch à Copenhague, a déclaré dimanche que les membres de la communauté juive craignent de sortir de chez eux suite aux deux attentats.

Les fusillades, qui ont fait deux morts et cinq blessés, sont « clairement des actes terroristes », a déclaré Loewenthal à la radio Kol Israël.

À la demande des dirigeants de la communauté juive de Copenhague, le chef de l’unité de secours international Zaka, Mati Goldstein et le responsable de l’Unité des opérations, Chaim Weingarten, devraient partir pour le Danemark.

Les deux responsables travailleront en coopération avec les forces d’urgence locales et aideront à mettre en place un enterrement juif pour la victime de l’attaque à la synagogue.

Mati Goldstein avait mené la délégation de Zaka à Paris il y a un mois, après les attaques terroristes dans les bureaux de Charlie Hebdo et du supermarché HyperCacher.