Lorsque l’on voyage dans un endroit inconnu, il est bon de savoir où trouver un bon café, des distributeurs d’argent et des supermarchés.

C’est l’idée de Sidekix, une application qui aide les piétons à savoir où aller dans plus de 100 villes du monde.

Disponible gratuitement sur iTunes et accessible en version béta sur Google Play pour Android, l’application dépasse la simple application de déplacement qui aide les usagers à aller d’un point A à un point B.

Sidekix recommande des arrêts en chemin, de plusieurs catégories, pour rendre les promenades plus intéressantes et plus expérimentales, explique Jenny Drezin, l’un des fondateurs et l’officier en chef du marketing de Sidekix.

« Il y a des millions d’informations dans l’application, souligne Drezin. C’est une combinaison de contenu du web, de réseaux sociaux, de bloggeurs et cela fonctionne parce que certaines villes sont très dynamiques. Nous prenons de nombreuses sources d’information, et nous les vérifions toujours ».

L'application de GPS piéton Sidekix est disponible pour des centaines de villes de monde entier. (Crédit : Sidekix)

L’application de GPS piéton Sidekix est disponible pour des centaines de villes de monde entier. (Crédit : Sidekix)

Cette application fonctionne avec des « listes organisées », explique Drezin, qui donnent des bons plans sur ce qu’il faut voir et faire dans différentes villes.

Elle est en pourtant encore au stade de développement.

Pour utiliser Sidekix dans ma ville de Jérusalem, où j’habite depuis 21 ans, il était évident que certaines options très utiles étaient absentes.

Un jour, j’ai appuyé sur le bouton du café dans l’écran Sidekix, à la recherche du café le plus près de mon appartement à Jérusalem. J’en ai trouvé plusieurs, mais pas les deux situés à 5 ou 10 minutes à pied de chez moi, et ils existent depuis un bon bout de temps. Et tandis que l’application mentionnait bien Tomer’s Bread, une chaîne locale de boulangerie, elle m’indiquait le commerce le plus loin de ma maison, et pas les deux à proximité.

C’est la faiblesse que Sidekix doit encore améliorer, a déclaré Drezin.

« L’application ne va pas vous montrer tout ce qui se trouve autour, a-t-elle déclaré. Certains endroits donnent de meilleures informations que d’autres, mais on s’améliore toujours ».

Tel Aviv, par exemple, où Drezin et ses associés vivent, dispose de beaucoup d’informations. Comme Londres qui a été l’une de leurs villes pilotes. New York est une grande ville test, a expliqué Drezin, parce qu’elle dispose d’un plus grand nombre d’utilisateurs de Sidekix.

Un an après son lancement, Sidekix est disponible dans plus de 100 villes dans le monde, y compris Tel Aviv, New York, Londres, Rome, Barcelone, Boston, San Francisco et de nouvelles villes sont régulièrement ajoutées.

Jenny Drezin, cofondatrice et responsable du marketing chez Sidekix, un GPS piéton. (Crédit : Jenny Drezin)

Jenny Drezin, cofondatrice et responsable du marketing chez Sidekix, un GPS piéton. (Crédit : Jenny Drezin)

« Les gens voyagent et se déplacent beaucoup, a expliqué Drezin, ancienne new-yorkaise qui habite maintenant à Tel Aviv. Vous n’allez pas seulement l’utiliser dans juste une ou deux villes. »

L’application proposera aussi des tours auto-guidés à l’avenir.

Pourtant, il y a une limite quant à l’originalité des informations pour les utilisateurs. Sidekix est génial dans une ville inconnue, comme j’ai pu le constater à Haïfa, où je ne sais pas très bien comment me déplacer et n’aurai peut-être pas accès à des bars ou des boutiques plus discrètes qui ne sont connues que par les utilisateurs qui sont familiers avec leur propre environnement urbain.

Je l’ai utilisée à Tel Aviv alors que je cherchais un stand de malabi original, et ensuite un bar. L’application n’a pas pu m’aider avec le malabi, mais elle m’a conduit à un super bar que je n’aurais peut-être pas trouvé moi-même, juste en me promenant dans la ville.

A nouveau, lorsque je cherchais un conseil pour un bon restaurant casher dans la ville laïque de Tel Aviv, il n’y avait que trois propositions, dont une à Holon, un ville voisine.

Les utilisateurs peuvent aussi collecter des informations pour l’application, en ajoutant des conseils sur la localisation du meilleur café, du meilleur restaurant ou leur librairie préférée. Les endroits les mieux notés par les utilisateurs se trouvent au haut de l’application.

Le modèle économique de Sidekix repose sur des offres spéciales proposées sur l’application par des vendeurs.

« Les piétons sont les meilleurs acheteurs compulsifs, a déclaré Drezin. C’est beaucoup plus simple d’achter un café quand vous marchez que si vous êtes en voiture. Ce qui rend l’application intéressante, c’est qu’elle nous indique votre état d’esprit. Le lieu et le contexte constituent un modèle très fort pour des offres spéciales personnalisées ».

L’application a été lancée comme un outil de sécurité. L’expérience de Drezin était dans la sécurité des femmes ; elle et son mari, Miron Perel, un ingénieur de l’aérospatiale, ainsi qu’un autre associé, Eli Baram, ont créé une application pour proposer aux femmes des parcours plus sûrs pour se déplacer dans une ville.

L’application proposait plusieurs parcours, des rues qui étaient bien éclairées et avaient des commerces ouverts tard la nuit, ce qui était plus sûr pour se déplacer. Au final, cela n’a pas fonctionné comme application, mais ils ont rassemblé une multitude d’informations et d’algorithmes utiles.

« Nous avons compris qu’il fallait arrêter ou transformer le produit en ce qu’il est aujourd’hui, une application de déplacement utile, a déclaré Drezin. Rien n’existe dans ce genre parce que la plupart des applications sont pour se déplacer. Parfois c’est ce que l’on souhaite, mais on peut aussi vouloir connaître un chemin plus intéressant, particulièrement lorsque vous avez du temps libre dans votre propre ville, ou lorsque vous voyagez ».

Explorer des parcours moins pratiqués est peut-être la meilleure méthode pour utiliser Sidekix. Les utilisateurs vont peut-être trouver quelques fois de nouveaux parcours dans leur ville, mais c’est plus probable pendant la visite d’une nouvelle ville, vous pouvez explorer « des trésors urbains », a suggéré Drezin.

En résumé, a conclu Drezin, l’application est un super moyen de découvrir de nouveaux endroits.