Cinq militants juifs d’extrême droite qui s’apprêtaient à sacrifier un agneau selon un ancien rite pascal au Mont du Temple ont été arrêtés lundi, a indiqué la police israélienne.

« Cinq militants juifs d’extrême droite ont été arrêtés alors qu’ils promenaient avec eux un agneau en direction de la mosquée Al-Aqsa, avec l’intention de le sacrifier pour Pâque », a indiqué dans un communiqué la porte-police de la police, Louba Samri.

L’esplanade, que les musulmans appellent le « Noble sanctuaire » et les juifs « Mont du Temple », est un lieu sacré pour l’islam comme pour le judaïsme, et une source de tensions quasi-quotidiennes entre les deux communautés.

Pessah, la Pâque juive, qui commémore la sortie des juifs d’Egypte selon la tradition biblique, commence lundi soir et va se poursuivre jusqu’au début de la semaine prochaine.

Lors du Seder, le repas du soir, on consomme des herbes amères, en mémoire de l’amertume des esclaves hébreux et de l’agneau, en souvenir du sacrifice demandé quelques jours avant leur libération selon le texte de l’Exode, mais le sacrifice rituel n’a plus cours.

Parmi les rites observés figure également l’interdiction de consommer du pain levé pendant 7 jours en Israël (8 en diaspora).

Plus tôt lundi, l’entrée au Mont du Temple a été limitée par les forces de sécurité israéliennes à l’approche de Pâque. Seules les femmes musulmanes et les hommes de plus de 50 ans qui détiennent des cartes d’identité israéliennes ont été autorisés à pénétrer dans l’enceinte.

Les touristes non juifs et les Juifs ont été empêchés d’entrer dans le site dans un souci de altercations potentiels.

Les perturbations sur le Mont du Temple ne sont pas rares, et font souvent l’objet de tensions politiques, de même qu’au moment des visites des militants de la droite israélienne.

Dimanche, la police anti-émeute a été appelée pour réprimer une manifestation violente à la porte des Maghrébins du Mont du Temple.

Deux policiers ont été légèrement blessés après que des émeutiers aient lancé des pierres et des cocktails Molotov à environ 8 heures du matin, selon le porte-parole de la police Mickey Rosenfeld.

La police a riposté en entrant dans l’enceinte de la mosquée Al-Aqsa et en utilisant des grenades assourdissantes et des balles en caoutchouc pour disperser les émeutiers, a-t-il affirmé.