Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé lundi à « éradiquer » le racisme après les violentes manifestations qui ont agité cette semaine la communauté des juifs israéliens d’origine éthiopienne.

« Nous devons être unis contre le phénomène du racisme, le dénoncer, et l’éradiquer », a déclaré Netanyahu, cité dans un communiqué de ses services, à l’issue d’une rencontre de trois heures avec les représentants de la communauté éthiopienne.

Netanyahu a ajouté qu’il avait chargé une commission ministérielle de s’attaquer aux problèmes d’intégration rencontrés par les Israéliens d’origine éthiopienne, notamment des difficultés dans le domaine de l’éducation, du logement et de l’emploi.

Depuis le Kenya où il effectuait une visite, le secrétaire d’Etat américain John Kerry s’est dit « confiant » que cette question ferait l’objet d’une « enquête approfondie ».

« Je suis confiant dans le fait que les dirigeants israéliens traiteront cela d’une façon qui honore les buts, les aspirations, les traditions et les valeurs du peuple d’Israël », a-t-il dit.

Plus d’une soixantaine de policiers et manifestants ont été blessés dimanche soir à Tel-Aviv, au cours d’une manifestation qui a dégénéré en émeutes.