Le parti de l’Union Sioniste (« Hamahane Hatzioni »), issu de la coalition entre le parti Travailliste d’Isaac Herzog et le parti de Tsipi Livni, s’est doté d’une antenne francophone en marge des élections du 17 mars prochain, selon un communiqué.

Cette branche entend tout d’abord populariser le vote auprès des nouveaux immigrants français et les sensibiliser aux idées du parti Travailliste.

Cette antenne est dirigée par Pierre Besnainou, qui a fait son alyah de France en 2014.

Natif de Tunis, Pierre Besnainou est l’ancien président du Congrès juif européen et du FSJU. Il avait auparavant fondé le fournisseur Internet Liberty Surf en 1999 et a mené une carrière d’hommes d’affaires plus ou moins remplie de succès.

Il a été élu en 2012 représentant des juifs de France au Parlement juif européen.

Il a aussi fondé l’une des associations les plus actives en Israël, AMI (Alyah et meilleure intégration) qui vise à mieux intégrer les olims. L’association a trois branches en Israël : Tel Aviv, Jérusalem et Beer Sheva.

Elle agit notamment en partenariat avec le CNEF et Gvahim, deux autres organisations très actives dans le paysage de l’alyah.

Il est marié et a trois enfants.