Mettez des écouteurs, fermez vos yeux, et écoutez Shalom Shore. Il veut que vous méditiez. N’importe où.

« Tout le monde bénéficierait de cinq minutes de méditation
quotidienne », explique Shore.

Pour prouver ses dires, Shore qui est aussi un rabbin et un consultant créatif, s’est rendu avec deux de ses collègues au mur Occidental et a convaincu dix personnes de méditer avec lui cinq minutes. Disons plutôt sept.

« Beaucoup de personnes trouvaient cela bizarre que je leur demande [de méditer], j’ai dû probablement faire face à quatre rejets pour une acceptation », explique Shore.

« Les touristes semblaient plus intéressés, probablement parce qu’ils sont au Kotel [mur Occidental] pour une nouvelle expérience ».

Cela a pris quelque temps à Shore pour être lui-même convaincu de l’efficacité de cette pratique ancienne.

Ayant grandi dans le quartier juif de la Vieille Ville, il est passé par une période où il était « en colère et renfermé » pendant son adolescence. Sa mère l’a finalement convaincu d’essayer la méditation.

Il est devenu accro, et a été finalement formé par le rabbin Efim Svirsky, dont il lisait le livre quand il était adolescent. En plus de cela, il a suivi une formation en psychologie.

Maintenant, il vit à la French Hill [« colline française », quartier à Jérusalem où vivent beaucoup de nouveaux immigrants venus de France] avec sa famille, mais travaille dans la Vieille Ville, et organise des ateliers de méditation pour une variété d’organisations, y compris Birthright, l’Université hébraïque et les établissements d’enseignement juif locaux.

Il appelle cela la méditation de rue, car cela peut être pratiqué n’importe où, même si ses ateliers durent généralement environ une heure.

« Cela me dérange vraiment que quelque chose de si puissant et qui a eu un impact aussi énorme sur ma vie soit toujours considéré comme alternatif », explique Shore.

« J’aimerais vraiment voir la méditation devenir plus acceptable et entrer dans la norme, en particulier avec le mode de vie plutôt stressant que les gens mènent ».

La méditation peut être difficile à pratiquer, affirme Shore, nécessitant de maintenir une respiration lente et régulière sans laisser son esprit vagabonder. C’est pourquoi il parle à ses participants tout au long de la séance, pour les guider et les garder concentrés.

Et tandis qu’il fait le lien de cette pratique à la spiritualité, en particulier au mur Occidental, où il parle de la paroi dans les temps anciens, la méditation peut être pratiquée n’importe où.

« Peut-être que nous avons besoin de changer le nom et de l’appeler autrement », explique-t-il en riant. « Mais cela peut aider, et c’est incroyablement facile ».

Vous voulez essayer ? Mettez vos écouteurs, appuyez sur lecture, et fermez les yeux. Shore vous guidera.