Une centaine de personnes se sont réunies vendredi à Istanbul devant la mosquée du très religieux district de Fatih pour saluer la mémoire de Chérif et Saïd Kouachi, les deux auteurs de l’attentat meurtrier contre le journal satirique Charlie Hebdo à Paris.

Réunis à l’appel d’une association islamique radicale, la Plateforme fraternelle des compagnons du prophète, les manifestants ont déployé une banderole portant les portraits des frères Kouachi et du chef d’Al-Qaïda Oussama Ben Laden, ainsi que des pancartes « Nous sommes tous Kouachi ».

La police turque a empêché la foule, qui scandait « Dieu est le plus grand » et a récité une prière funéraire, de défiler autour de la mosquée.

Les frères Kouachi ont été abattus par la police française le 9 janvier, deux jours après avoir tué douze personnes au siège de Charlie Hebdo, qui avait publié à plusieurs reprises des caricatures du prophète Mahomet.

Charlie Hebdo a de nouveau publié mercredi à sa Une un dessin de Mahomet, suscitant une nouvelle vague de colère dans les pays musulmans, notament en Turquie.

« Il y avait 2 milliards de musulmans et personne pour répliquer. Le jour est venu où, par la main d’Allah, deux ou trois personnes ont puni et humilié ces infidèles. Aujourd’hui, que tous les médias occidentaux et les infidèles sachent que les musulmans finiront par prendre leur revanche ! », a lancé un organisateur du rassemblement, Bayram Samsam.

En 2012, sept membres de son association ont été inculpés pour appartenance au réseau Al-Qaïda mais acquittés l’année suivante.