« Un juif pour l’exemple », roman écrit par Jacques Chessex, a été adapté au cinéma.

« Un juif pour l’exemple » aborde l’histoire vraie d’un crime antisémite perpétré en 1942 à Payerne, en Suisse, par des sympathisants nazis. Ces derniers veulent offrir un cadeau symbolique à Hitler. Ils entreprennent alors de tuer un commerçant juif, marchand de bétail, de la région.

Le livre, sorti en 2009, avait été attaqué par les habitants de Payerne, accusant l’auteur de remuer les blessures du passé qui auraient mieux fait d’être oubliées.

Le réalisateur Jacob Berger ne l’a pas entendu de la sorte. « Aujourd’hui je trouve qu’on entre dans une période qui fait beaucoup penser aux années 30 et 40 y comprit avec les extrémistes, de droite notamment, le racisme, l’antisémitisme », a déclaré le réalisateur sur RTS.

Le film vient d’être présenté « hors concours » au festival de Locarno et sortira sur les écrans suisses en septembre prochain.

Le livre et le film ont vocation à réveiller les consciences en Suisse, territoire supposé neutre pendant la Seconde Guerre mondiale, qui n’en a pas décousu avec la complexité de son passé.

Jacques Chessex, l’auteur du livre, était enfant lorsqu’Arthur Bloch a été assassiné par des nazillons suisses, pour l’exemple. L’auteur est décédé en 2009 quelques mois après la parution de son roman qui avait fait polémique.

Jacob Berger ravive la polémique avec ce film et ouvre toute une réflexion sur le devoir de mémoire en Suisse.