Un ancien pressoir datant probablement de l’époque romaine a été découverte dans l’enceinte d’une base militaire désaffectée de Tsahal à Jérusalem, a annoncé l’Autorité des Antiquités d’Israël (AAI) a déclaré mercredi.

L’AAI a excavé l’ancienne base Schneller avant la construction de bâtiments résidentiels sur le site destinés à la communauté ultra-orthodoxe de la capitale.

Diverses découvertes ont été faites au cours de la fouille, y compris une grande cave soit datant de la période romaine ou byzantine, il y a environ 1 600 ans. Les archéologues ont trouvé une surface mosaïque blanche entourant un puit qui faisait partie du pressoir à vin utilisé pour extraire le jus du raisin.

Huit cellules autour du pressoir ont été utilisés pour stocker les raisins et peut-être mélanger du vin, a indiqué l’AAI. Les archéologues ont suggéré que le pressoir faisait partie d’une grande maison de maître dont les résidents pourraient avoir vendu du vin.

« Une fois encore, Jérusalem démontre que partout où l’on retourne une pierre, des objets anciens seront retrouvés liés au passé glorieux de la ville », a déclaré l’archéologue Alex Wiegmann, le directeur des fouilles au nom de l’AAI. « Les trouvailles archéologiques découvertes ici aident à peindre la vie, à donner une image vivante et dynamique de Jérusalem telle qu’elle était dans les temps anciens jusqu’à l’époque moderne ».

Une vue aérienne d'une cave romaine découverte à l'ancienne base militaire de Tsahal Schneller à Jérusalem, en février 2016 (Crédit : Guy Fitoussi, Israel Antiquities Authority)

Une vue aérienne d’une cave romaine découverte à l’ancienne base militaire de Tsahal Schneller à Jérusalem, en février 2016 (Crédit : Guy Fitoussi, Israel Antiquities Authority)

Les vestiges d’un établissement de bains ont également été trouvés, y compris des tuyaux en terre cuite utilisés pour chauffer les installations pour le bain et des briques d’argile estampillé avec le titre de la Dixième Légion romaine, l’une des quatre légions qui a participé au siège et à la destruction de Jérusalem en 70 de l’ère commune. Les unités de la légion sont restés en garnison dans la ville jusqu’à environ l’an 300 de l’ère commune.

La proximité du site Schneller de l’International Conference Center, où les restes d’un grand centre de production de la poterie et de briques ont déjà été trouvés, a conduit les archéologues à penser que Schneller était un site secondaire du site principal.

Les tuyaux en terre cuite découverts sur le site de l'ancienne base militaire Schneller à Jérusalem constituent des preuves qui démontrent de l'existence d'un établissement de bains sur cet l'emplacement (Crédit : Israel Antiquities Authority)

Les tuyaux en terre cuite découverts sur le site de l’ancienne base militaire Schneller à Jérusalem constituent des preuves qui démontrent de l’existence d’un établissement de bains sur cet l’emplacement (Crédit : Israel Antiquities Authority)

Les excavations, qui ont eu lieu il y a six mois, ont permis de retrouver les restes d’une communauté juive dans l’enceinte de Schneller datant de la période du Second Temple tard, à l’époque de Jésus.

Au cours de son histoire récente, le site a abrité l’orphelinat Schneller de 1860 jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Pendant le mandat britannique, ses occupants allemands ont été expulsés et c’est devenu une base militaire.

En 1948, il a été repris par la Haganah – le précurseur de l’armée israélienne – et il est devenu plus tard une base militaire de Tsahal qui était actif jusqu’à sa fermeture en 2008.