Une randonneuse trouve une pièce en or vieille de 2 000 ans
Rechercher

Une randonneuse trouve une pièce en or vieille de 2 000 ans

Il n'y a qu'une seule autre pièce honorant l'empereur Auguste qui a été trouvée ; la pièce a été donnée à l'AAI

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Une pièce ancienne de 2 000 ans estampillée du portrait de l'empereur 'Auguste déifié' (Crédit : Samuel Magal, autorisation de l'Autorité des Antiquités d'Israël)
Une pièce ancienne de 2 000 ans estampillée du portrait de l'empereur 'Auguste déifié' (Crédit : Samuel Magal, autorisation de l'Autorité des Antiquités d'Israël)

Une randonneuse a récemment trouvé une pièce d’or romaine vieille de 2 000 ans. Il n’y a seulement qu’une seule autre pièce similaire qui a été trouvée jusqu’à présent, a déclaré l’Autorité des Antiquités d’Israël (AAI) lundi.

La pièce est estampillée avec une image de l’empereur Auguste, le fondateur de l’Empire romain, qui a régné de 27 avant notre ère jusqu’à sa mort en 14 de l’ère (EC) commune et a été frappée par l’empereur Trajan en 107 EC.

Seul le British Museum à Londres possède une autre pièce de monnaie comme celle-ci, qui, jusqu’à cette récente découverte, était considérée comme étant la seule dans le monde.

Laurie Rimon, du kibboutz Kfar Blum, faisait de la randonnée avec des amis en Galilée orientale dans le nord du pays quand le groupe est arrivé sur un site archéologique.

Rimon a remarqué quelque chose de brillant sur le sol dans l’herbe et après avoir ramassé l’objet, elle s’est rendue compte qu’elle tenait entre ses mains une ancienne pièce d’or. Le groupe a contacté l’AAI, qui a rapidement envoyé un représentant sur place.

Laurie Rimon avec une pièce datant de 2 000 ans qu'elle a trouvé lors d'une randonnée (Crédit : Samuel Magal/Autorisation de l'Autorité des Antiquités d'Israël)
Laurie Rimon avec une pièce datant de 2 000 ans qu’elle a trouvé lors d’une randonnée (Crédit : Samuel Magal/Autorisation de l’Autorité des Antiquités d’Israël)

Danny Syon, un numismate à l’AAI, a expliqué que Trajan a ordonné que les pièces soient frappées avec de précédentes images d’empereurs romains pour honorer leurs mémoires.

« Sur un côté, il y a les symboles des légions romaines à côté du nom du dirigeant, Trajan, et sur l’avers – au lieu d’une image de l’empereur Trajan, comme c’était généralement le cas, il y a le portrait de l’empereur ‘Auguste divinisé’ », a précisé Syon. « Cette pièce fait partie d’une série de pièces de monnaie frappées par Trajan comme un hommage aux empereurs qui l’ont précédé ».

« Cela n’a pas été facile de me défaire de la pièce de monnaie », a admis Rimon. « Après tout, ce n’est pas tous les jours qu’on découvre un tel objet étonnant, mais j’espère que je vais bientôt la voir dans un musée ».

Nir Distelfeld, un inspecteur de l’Unité de l’AAI pour la prévention des vols des Antiquités, a salué Rimon qui a rendu la pièce de monnaie.

« Ceci est une découverte extrêmement remarquable et surprenante. Je crois que bientôt, grâce à Laurie, le public sera en mesure de profiter de cette perle rare ».

L’AAI prévoit de récompenser l’honnêteté de Rimon en lui remettant un certificat officiel pour la féliciter d’être une bonne citoyenne.

Distelfeld a exhorté les citoyens qui trouvent des objets antiques à contacter immédiatement l’AAI et de prendre des dispositions pour qu’un représentant puisse les rencontrer sur le site afin que le site de la découverte puisse être excavé.

« De cette façon, nous pouvons également recueillir les informations archéologiques et contextuelles pertinentes à partir du site », a-t-il noté.

Les symboles des légions romaines à côté du nom du dirigeant Trajan sur une ancienne pièce d'or vieille de 2 000 ans trouvée dans le nord d'Israël (Crédit : Samuel Magal/Autorité de l'Autorité des Antiquités d'Israël)
Les symboles des légions romaines à côté du nom du dirigeant Trajan sur une ancienne pièce d’or vieille de 2 000 ans trouvée dans le nord d’Israël (Crédit : Samuel Magal/Autorité de l’Autorité des Antiquités d’Israël)

Selon Donald T. Ariel, le conservateur en chef du département des pièces de monnaie à l’AAI, « la pièce peut refléter la présence de l’armée romaine dans la région il y a environ 2 000 ans – peut-être dans le contexte de l’activité contre les partisans de Bar Kochba en Galilée – mais cela est très difficile de déterminer cela sur la base d’une seule pièce ».

Bar Kochba a mené une rébellion juive vouée à l’échec contre la domination romaine en terre d’Israël entre 132 et 136 de notre ère.

« Les sources historiques décrivant la période soulignent que certains soldats romains recevaient une solde élevée équivalente de trois pièces d’or, l’équivalent de 75 pièces d’argent, chaque jour de paie. En raison de leur grande valeur, les soldats n’avaient pas la possibilité d’acheter des produits sur le marché avec des pièces d’or car les marchands ne pouvaient pas leur rendre la monnaie », a déclaré Ariel.

« Alors que les pièces en bronze et en argent de l’empereur Trajan sont de la monnaie courante dans le pays, ses pièces d’or sont extrêmement rares », a-t-il poursuivi.

« Jusqu’à présent, seules deux autres pièces d’or de cet empereur ont été enregistrées par le Trésor national, une de Givat Shaul, près de Jérusalem, et l’autre de la région de Kiryat Gat et les détails sur les deux pièces sont différents de ceux qui apparaissent sur la pièce rare que Laurie a trouvée ».

Trajan était empereur de 98 de notre ère jusqu’à sa mort en 117 de notre ère. Pendant son règne, l’empire a atteint sa taille la plus importante et il a parrainé des projets de construction dont les vestiges peuvent être encore vus à ce jour.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...