La Knesset a présenté ce week-end un projet de loi qui reconnaîtrait et célébrerait l’immigration en Israël par un congé national.

Le projet a été signé par les partis les plus importants, dont le chef de l’opposition Isaac Herzog. Il a été en partie écrit par Jay Shultz, originaire de New York, le fondateur de la Grassroots Community Organization à Tel Aviv.

Son co-auteur, Jonathan Javor, originaire de Londres, s’était présenté aux élections du conseil d’administration de Tel Aviv en octobre. Javor est conseiller du maire de Tel Aviv, Ron Huldai, sur les stratégies d’immigration.

Le projet de loi est soutenu par les députés Robert Ilatov (Yisrael Beytenu), Hilik Bar (Haavoda), Gila Gamliel (Likud) et le président de la commission pour l’intégration et les affaires de la diaspora, le député Yoel Rozbozov (Yesh Atid).

La date proposée pour le jour férié est le 10 du mois de Nissan, qui tombe cette année le 10 avril. Ce jour serait dédié à la célébration de l’immigration juive en Israël et certains olim seraient célébrés pour leur contribution à la nation.

Selon le Livre de Josué,, le 10 Nisan est la date de la première Alyah de masse, au cours de laquelle les Enfants d’Israël ont traversé le Jourdain pour arriver en Terre promise après 40 ans d’errance dans le désert.

Selon les auteurs de la proposition de loi, ce jour viserait à célébrer les personnes arrivées en Israël pour toutes les raisons possibles.

« Ce nouveau jour férié national permettrait aux Juifs de célébrer Israël comme une destination de choix et non comme refuge face à l’ennemi, » indique Javor.